Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Intempéries : sécurité renforcée sur le rallye de Vaison-la-Romaine

samedi 4 mars 2017 à 16:48 Par Martin Cotta, France Bleu Vaucluse

Les rafales de vents et la pluie obligent les organisateurs du rallye de Vaison-la-Romaine à revoir leur dispositif de sécurité. Samedi matin, il y a eu quelques dégâts autour du circuit. La météo de dimanche devrait être plus clémente.

Baptême pluvieux pour Anaïs et Angélique à bord de leur Twingo R1
Baptême pluvieux pour Anaïs et Angélique à bord de leur Twingo R1 © Radio France - Martin Cotta

Vaison-la-Romaine, France

Le vent et la pluie perturbent légèrement le rallye de Vaison-la-Romaine cette année. Des conditions rendues difficiles dès samedi avec des rafales de 90 à 110 km/h dans le nord du Vaucluse. Si aucune spéciale n'a démarré en retard, les organisateurs ont dû refaire un tour de piste pour s'assurer que tout dégât causé par la météo capricieuse ait bien été écarté.

"La pluie m'angoisse un peu"

"Les panneaux d'interdiction de stationnement pour le public sont partis à cause du vent et il a fallu les retrouver" explique Alain Cuer l'organisateur et président du Team Vasio Romain. "Samedi matin il a fallu refaire toutes les spéciales. C'est comme ça. Pour mon premier rallye en tant que président je suis servis" (rires). Avant le départ, Ludovic De Luca, à bord d'une Ford Escort, a joué le rôle d'ouvreur pour constater les dégâts.

"Des branches d'arbres et des cailloux au milieu de la route. Certaines vignes ont dégueulé également sur les voies"

Côté pilote tout le monde redouble de concentration. À commencer par Angélique sur une Twingo R1 car le risque c'est d'abord l’aquaplaning. "Je ne suis pas une grande pilote donc je vais faire comme je peux. La pluie m'angoisse un peu. C'est la première fois que je sors la voiture et je n'ai pas fait d'essai, rien. On va la découvrir sous la pluie mais on va s'amuser quand même. J'ai des pneus-pluie neufs donc normalement cela devrait le faire" termine la pilote.

Anaïs, sa sœur et copilote a dans ces conditions un rôle encore plus prépondérant. "On a froid, nous les copilotes sommes un peu mouillés parce que l'on doit sortir pour pointer. Je dois anticiper tous les virages qui pourraient être humides et les coulées de boues et d'eau" explique Anaïs. Pour assurer la sécurité les organisateurs ont dû appeler du renfort : quatre bénévoles en plus par épreuves.

Alain Cuer l'organisateur et président du Team Vasio Romain

Ce dimanche, les 147 pilotes vont pouvoir souffler un peu : les quatre spéciales du rallye devraient se dérouler sans le vent mais avec de la pluie toute la journée d'après Météo France.