Société

Intensification du tri sélectif pour la communauté d’agglomération de Bastia

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM jeudi 10 novembre 2016 à 7:27

La communauté d'agglomération de Bastia intensifie sa collecte de déchets
La communauté d'agglomération de Bastia intensifie sa collecte de déchets © Getty -

La communauté d’agglomération de Bastia va intensifier le tri sélectif. A compter du 1er janvier 2017, la collecte se fera progressivement en porte à porte.

La communauté d'agglomération de Bastia annonce une intensification du tri des déchets à compter du 1er janvier 2017. Le président, François Tatti, et les maires des cinq communes, membres de la CAB, promettent une amélioration du service public de collecte des ordures ménagères. Ils ont annoncé, mercredi 9 novembre, qu’à compter de janvier prochain, la collecte des déchets s'effectuerait progressivement au porte à porte. « Le message que l’on souhaite faire passer est fort » indique Guy Armanet. « Nous voulons intensifier le tri. Nous mettrons donc à disposition des ménages les moyens nécessaires pour une collecte en porte à porte. En se rapprochant des ménages, on se rend compte que l’impact est plus fort puisque nous avons doublé en un an les quantités de déchets triés » conclu le vice-président de la CAB, en charge de la gestion des déchets.

Guy Armanet : "une collecte en porte à porte pour intensifier le tri sélectif au sein de la CAB"

Autre nouveauté annoncée : la mise en place de brigades vertes. Elles sanctionneront les administrés qui ne respecteront pas les règles établies. Selon les élus, une attention particulière sera également portée du côté des restaurateurs.

Les gros producteurs devront payer

Enfin, la communauté d’agglomération de Bastia a également évoqué la création d'une nouvelle redevance à destination des gros producteurs de déchets, comme les établissements hospitaliers et les administrations, jusque-là présent dispensés de toute redevance. François Tatti, le président de la CAB s’explique : « aujourd’hui, les administrations, dans leur ensemble, ne payent pas pour la collecte des déchets. Et puis nous avons des cliniques, des maisons de retraite qui sont de gros producteurs puisqu’ils ont notamment des bio-déchets, de la restauration, qui sont collectés en vrac sans que l’on est véritablement déployé le tri. Nous avons donc mis en place une redevance, incitative et dissuasive. Les gros producteurs seront taxés en fonction du résiduel qu’ils produiront. »

François Tati : "la CAB va instaurer une redevance incitative et dissuasive à l'égard des gros producteurs de déchets"

Les grandes manœuvres débuteront donc en janvier 2017. Elles viseront à obtenir de meilleurs résultats en matière de tri sélectif et donc à envoyer moins de déchets à l’enfouissement.