Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Interceltique : 2020, année de la langue bretonne ?

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

L'édition galicienne s'est refermée et celle de la Bretagne pointe déjà le bout de son nez. Les associations culturelles et qui militent pour la langue espèrent que le breton sera à l'honneur, à Lorient, pour les 50 ans du festival.

Lisardo Lombardia, le directeur du festival interceltique de Lorient
Lisardo Lombardia, le directeur du festival interceltique de Lorient © Radio France - Tudi Crequer

Lorient, France

"Petit à petit ça s'améliore, il est temps d'accélérer, mais là c'est dommage, ça commence mal" se désole Ivonig Le Merdy. La présidente d'Emglev Bro an Oriant, fédération d'associations du pays de Lorient, vient de découvrir le nouvel autocollant de l'année prochaine. Dans les travées du festival, même surprise que l'autocollant 2020 ne soit pas bilingue. Lisardo Lombardia, le directeur du festival désamorce tout de suite la polémique : "il y aura une édition tout en breton à l'automne".

Et d'assurer être "pour la normalisation de la langue bretonne, depuis toujours". Mais pour le directeur "ce qui n'est pas jouable ni pour l'affiche ni pour l'autocollant c'est d'avoir une proposition artistique bilingue. L'autocollant est trop petit et le message à faire passer à l'arrière des voitures doit être dans une seule langue. L'autocollant c'est un vecteur de communication. Ce n'est pas un manque de volonté, mais esthétiquement cela ne va pas. Mais j'insiste nous ferons un autocollant de la même esthétique et de la même nature en breton."

Quelle place pour la langue bretonne ?   

Nous avons posé la question aux nombreux bretonnants et bretonnantes que nous avons croisé tout au long du festival. Pour eux "il y a du mieux pour toute la signalétique, les stands", "tamm ha tamm* ça s'améliore", "on entend beaucoup plus de breton aujourd'hui qu'il y a cinq ans", "j'ai même remarqué que sur le stand des Cornouailles tout est en bilingue, et le breton d'abord", même si "on peut toujours faire mieux".

Annonce du programme sur les haut-parleurs du festival, signalétique, présentation des conférences de la CCI... Tout est bilingue. L'affiche du festival est même téléchargeable dans l'ensemble des langues celtiques. Lisardo Lombardia défend son action pour la langue. "Moi depuis que je suis là c'est absolument clair, c'est une consigne que j'ai passé à toutes mes équipes." L'interceltique a d'ailleurs cette année reçu le prix du comité Bro Gozh pour son action pour la promotion du Bro Gozh ma Zadoù

"Moi depuis que je suis là c'est absolument clair", Lisardo Lombardia

Prenons par exemple les petits cours de breton : ils cartonnent. Les sessions durent 15 minutes et en trois jours, 500 personnes ont suivi ces leçons organisées par le FIL et Mignoned ar brezhoneg. 

Un "tournant" en 2020 ?

Pour Ivonig Le Merdy, 2020, devra être "un tournant". "On a déjà rencontré les gens du festival et on les rencontrera à nouveau, mais je dirai qu'aujourd'hui c'est plus 'technique'." S'il reste encore un an, au sein de l'organisation du FIL, des discussions ont eu lieu durant le festival sur la question de la langue bretonne. Et la présidente d'Emglev de leur citer en exemple un autre festival breton : les Chants de marins de Paimpol. Lisardo Lombardia de conclure "Emglev est déjà notre partenaire et nous faisons partie du conseil d'administration d'Emglev". Mais si d'autres associations sont volontaires pour travailler avec le FIL ? "Nous leur tendons la main."

*tamm ha tamm : petit à petit. Vous pouvez aussi dire, "tamm ha tamm e vez graet e vragoù da Yann" / "petit à petit Jean fait son pantalon" même si en français on dit plutôt "l'oiseau fait son nid"