Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Interdiction de la corrida aux mineurs : une députée LREM confirme le dépôt d'une proposition de loi

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Pour interdire l'accès des mineurs aux corridas et aux combats de coqs, une députée de la majorité, Samantha Cazebonne, a confirmé ce jeudi son souhait de déposer une proposition de loi. Elle a reçu le soutien du patron des députés LREM, Gilles le Gendre.

Corrida aux arènes de Dax - Photo d'illustration
Corrida aux arènes de Dax - Photo d'illustration © Radio France - Bernard Tessier

France

C'est à l'issue d'un colloque sur la protection de l'enfance ce jeudi que la députée LREM des Français de l'étranger Samantha Cazebonne a dévoilé son ambition : déposer prochainement une proposition de loi pour "protéger les mineurs de l'exposition aux sévices exercés sur les animaux". Elle vise deux pratiques traditionnelles en France : les combats de coqs et la corrida

Selon elle il y a deux victimes de ces spectacles : "L'animal et l'enfant témoin." Elle propose donc d'introduire une disposition après l'article 227-21 du code pénal pour interdire ces spectacles aux enfants. 

Samantha Cazebonne est soutenue par Gilles le Gendre

Il reste à ce jour 3 inconnues : 

  • En deçà de quel âge l'interdiction sera-t-elle proposée ? Aux moins de 18 ans, aux moins de 16 ans ou aux moins de 12 ans ? Il y a un débat sur ce point et "il s'agira d'établir l'âge exact" a indiqué la députée. 
  • Quand formellement la proposition de loi sera-t-elle déposée et débattue ? C'est le bureau du groupe La République en Marche qui le décidera, et il n'y a pour l'instant aucune indication. 
  • Cette proposition de loi a-t-elle des chances d'être adoptée ? On sait que certains députés de la majorité, comme ceux des Landes, y sont opposés. Pour autant, Samantha Cazebonne assure avoir à ses côtés de nombreux parlementaires. Et d'ailleurs le patron des députés LREM Gilles le Gendre, lui a apporté son soutien ce jeudi, à la fin du colloque. 

Le dépôt d'une telle proposition de loi, dont le bruit courait depuis plusieurs semaines, rencontre déjà des oppositions : près de 700 personnes ont défilé dimanche à Dax (Landes) pour dire non à une interdiction des arènes aux mineurs. 

Choix de la station

France Bleu