Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Corrida interdite aux mineurs : "On va transformer l’hémicycle en arène", prévient le député gardois Olivier Gaillard

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

La porte-parole de LREM Aurore Bergé a exprimé mercredi sa volonté d'interdire la corrida aux mineurs. Interrogés par France Bleu Gard Lozère, les députés gardois oscillent entre scepticisme et colère.

Aurore Bergé (LREM) veut interdire l'accès à la corrida pour les mineurs
Aurore Bergé (LREM) veut interdire l'accès à la corrida pour les mineurs © Maxppp - JEAN-CLAUDE AZRIA

Nîmes, France

Interdire la corrida aux mineurs : la proposition vient de la porte-parole du gouvernement Aurore Bergé. Sur franceinfo mercredi, elle estimait que la corrida "n'est pas un spectacle". Elle réagissait à la polémique sur la présence des ministres Didier Guillaume et Jacqueline Gourault à une corrida à Bayonne en août. 

C'est "une connerie" pour Olivier Gaillard

Mais pour le député gardois LREM Olivier Gaillard, lancer cette proposition en plein été, "c'est une connerie, c'est du foutage de gueule". Si cette déclaration fait l'objet d'une proposition de loi, "on va transformer l'hémicycle en arène", prévient l'élu de la 5e circonscription du Gard.

"Ou elle a pris un coup de canicule dans l'été ou elle s'est lâchée sur le sujet", poursuit Olivier Gaillard. Pour lui, interdire la corrida aux mineurs "ne clôturera pas le débat" entre anti et pro corrida.  

Olivier Gaillard, député LREM de la 6e circonscription du Gard

C'est "la corrida qui est visée" pour Françoise Dumas

Même incompréhension pour Françoise Dumas, la députée LREM de la 1re circonscription du Gard. "L'autorité parentale ne peut pas être régulée par l'État sauf dans des cas particuliers de maltraitance. Chaque parent doit pouvoir choisir ce qu'il a envie de transmettre ou pas à ses enfants. Et puis pourquoi la tauromachie ? C'est un moyen dévié de l'atteindre dans son principe.

Françoise Dumas estime qu'il faut élargir le débat à l'accès des mineurs à l’ensemble des spectacles qui peuvent heurter leur sensibilité. 

Françoise Dumas, députée LREM de la 1ère circonscription du Gard

C'est un débat "secondaire" pour Philippe Berta

Philippe Berta, le député Modem du Gard estime lui que ce débat est actuellement secondaire. "Franchement, on n'a pas autre chose à faire en ce moment que légiférer sur la corrida ?" Il pense en revanche nécessaire d'ouvrir le débat sur le bien-être animal tout en appelant à ne pas tomber dans l’extrémisme.

"On a vu des situations intolérables dans des reportages, mais il ne faut pas aller trop loin. On a encore besoin de modèles pour faire de la recherche et s'intéresser aux thérapies de demain." 

Philippe Berta, député MODEM du Gard

Contactée par France Bleu Gard Lozère, Annie Chapelier, la députée LREM de la 4e circonscription n'a pas souhaité réagir "sur une proposition de loi dont elle ne connait pas la teneur." Quant à Anthony Cellier, le député LREM de la 3e circonscription, il n'a pas répondu à nos sollicitations. 

Choix de la station

France Bleu