Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Interdiction du vélo loisir pendant le confinement : une famille du Périgord écope de 270 euros d'amende

-
Par , France Bleu Périgord

Une famille du Périgord noir, partie en mini balade à vélo samedi matin pendant moins d'une heure et à 500 mètres de chez elle, avec attestations dérogatoires, a écopé de 270 euros d'amende. Le vélo loisir est en effet interdit durant le confinement

Contrôle du confinement par la gendarmerie sur des cyclistes - illustration
Contrôle du confinement par la gendarmerie sur des cyclistes - illustration © Maxppp - Maxppp

C’est une mésaventure dont elle se serait bien passée… Une famille périgourdine de Carsac-Aillac, en Périgord noir près de Sarlat, a été verbalisée par les gendarmes ce samedi 4 avril au matin.

Céline, son compagnon et leur petite fille circulaient à vélo à moins d’un kilomètre de chez eux et depuis moins d’une heure quand ils ont été contrôlés et ont écopé de 270 euros d’amende.

Pourtant cette famille périgourdine était certaine d’avoir rempli correctement ses attestations dérogatoires… et d’avoir tout fait correctement. Bref, certaine de sa bonne foi et sûre d’avoir respectés les règles.

Mais les gendarmes les arrêtent et les sanctionnent. Deux fois 135 euros d'amende pour Céline et son compagnon soit 270 euros. Dur à avaler pour ce couple aux revenus modestes qui a le sentiment de n’avoir rien fait de mal.

"C'était samedi matin nous sommes partis à 11h45 faire un tour de vélo et à 12h05 les gendarmes nous ont reproché d'être à vélo. On était trois et le fait d'être à vélo était apparemment interdit".

"Cela nous fait 135 euros fois deux, on faisait pas de bruit, on faisait notre petit tour de vélon, on ne dérangeait personne" explique Céline.

Le vélo loisir est interdit

Sauf que le préfet de Dordogne rappelle que le vélo de loisir est désormais proscrit. Interdit d’aller faire un tour juste pour se promener. 

"Effectivement le vélo n'est pas autorisé, sauf à titre de moyen de locomotion pour aller faire des courses urgentes ou pour se rendre au travail. Mais le vélo loisir n'est pas autorisé" précise le préfet de la Dordogne Frédéric Périssat.

"La priorité c'est le confinement le plus strict possible, pour lutter au mieux contre la prolifération du virus. Le vélo n'est donc pas autorisé. Si vous êtes seul avec des enfants en bas âge qui légitimement ont besoin de s'aérer, vous pouvez sortir avec eux, mais dans un rayon d'un kilomètre et moins d'une heure, et sans que vous ne pratiquiez de sport loisir" précise le préfet.

Seuls les enfants mineurs peuvent encore enfourcher leurs vélos moins d’une heure par jour et accompagnés d’un adulte à pied muni de son attestation et d'une carte d'identité précise le site du gouvernement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu