Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Éduquer sans fessée, c'est possible"

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Elle n'aurait aucune vertu éducative. Répétée, elle serait même dangereuse pour le psyché de l'enfant. La fessée, et au-delà, toute forme de violence éducative sont au centre des discussions ce week-end partout en France à l'occasion de la journée de la non violence éducative.

La fessée n'aurait aucune vertu éducative
La fessée n'aurait aucune vertu éducative © Maxppp - v

Belfort, France

Faut-il interdire la fessée et toute forme de violence dans l'éducation de nos enfants ? Ce samedi c'est la journée de la non violence éducative avec des animations partout en France. Le débat revient régulièrement dans la société française. Il y a une dizaine de jour un groupe de députés a déposé un projet de loi en ce sens pour interdire toute forme de violence, physique ou psychique.

Un livret, avec un paragraphe entier sur ce sujet, sera envoyé désormais aux nouveaux parents par les caisses d'allocation familiale où il est dit que ces violences n'ont aucune vertu éducative. Des ateliers d'éducation bienveillante existent aussi dans toutes les villes de France pour aider les parents à faire autrement. Sans parler des blogs et des livres de plus en plus nombreux sur le sujet.

Nous parents, nous devons donner l'exemple

Caroline et Amélie, deux mamans belfortaines, ont participé à des ateliers justement. Des ateliers de l'association Grand dis moi. Parce qu'elles avaient bien conscience qu'elles voulaient éduquer autrement, mais sans savoir forcément comment faire. Pour Caroline, "la non violence éducative fait partie de notre mode de vie. Être violent avec un enfant, c'est comme être violent avec une femme, sauf que c'est toléré par la société, alors que c'est pire puisqu'un enfant ne peut pas se défendre".

"Oui l'enfant va se calmer sur le moment, poursuit Caroline. Mais il va avoir du ressentiment : il  n'aura plus confiance en ses parents et sera moins confiant et moins épanoui tout au long de sa vie. Et en plus on leur interdit de taper... Il faut être un peu cohérent et leur donner l'exemple."

Faire autrement, ça prend du temps, mais à la fin tout le monde y gagne

Amélie, elle aussi est convaincue. Elle a également abandonné les punitions : "Sur le long terme ça ne sert à rien. Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de limites chez moi. Il y a des interdits, ils sont juste expliqués. Les règles sont fixées tous ensemble en famille. Mais c'est vrai que faire autrement ça prend du temps, ce n'est pas toujours évident. Mais je trouve que mes enfants vont mieux. Ils sont plus épanouis et nous parents on est moins énervés également. Tout le monde y gagne."

Les enfants qui reçoivent une fessée vont se soumettre, pas se calmer

Pour Magali Von Arbourg, qui anime ces ateliers à Belfort : "Selon les dernières études des neurosciences, la violence éducative à long terme entraîne chez l'adulte des troubles dépressifs, et chez l'enfant, revoir une fessée provoque un grand stress. Les enfants qui reçoivent des fessées vont se calmer, mais en fait ils vont se soumettre. Or nous parents, dans l'idéal, ce qu'on veut c'est qu'ils prennent conscience que leur comportement n'est pas adapté. Et pour y arriver il faut développer l'empathie, pas la violence."

Pour ceux qui veulent découvrir l'éducation non violente, la liste des animations de ce week-end est sur le site internet de la maison de l'enfant et également le site de l'observatoire de la violence éducative ordinaire.

Magali Von Arburg anime des ateliers de parentalité bienveillante

Caroline a fait de la non violence éducative une philosophie de vie

Choix de la station

France Bleu