Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Internet : le très haut débit avance lentement dans l'Eure

106 communes sont raccordées à la fibre optique dans le département de l'Eure, selon le dernier comptage de juin 2020. Pour les autres, le conseil départemental promet une progression très significative d'ici la fin de l'année et une couverture à 100% d'ici 2024.

Installation d'un point de mutualisation dans la commune des Andelys
Installation d'un point de mutualisation dans la commune des Andelys © Radio France - Laurent Philippot

Les 700 kilomètres du réseau de collecte de la fibre sont déjà déployés dans le département de l'Eure, reste maintenant à déployer la desserte. "Un lot a été attribué à Orange et deux lots au groupement Sobeca / Team réseaux" explique Frédéric Duché, le président du syndicat Eure Normandie Numérique. 178.000 prises sont à déployer sur le département "pour couvrir 98% du territoire" avance l'élu et "60.000 prises resteront à déployer par la société Axione"

D'ici 2024, 100% de fibre sur l'intégralité du département de l'Eure

Une situation "inédite" dont se réjouit Frédéric Duché qui rappelle que 203 millions d'euros sont mis sur la table pour déployer la fibre dans l'Eure, cofinancés par l'État, via le fonds de solidarité numérique, la région Normandie, les collectivités territoriales et, bien sûr le Département qui porte la maîtrise d'ouvrage. 

Les raisons de la lenteur du déploiement

Plusieurs nœuds de raccordement optique ont été installés et 25.000 foyers eurois sont éligibles à la fibre, "en 2017, il y a avait zéro prise construite" s'enorgueillit Frédéric Duché et "35.000 prises sont en cours de réception et nous serons à environ 100.000 prises à la fin de l'année". Le président du syndicat est souvent interpellé par les habitants sur les lenteurs du déploiement de la fibre. Il l'explique par plusieurs raisons : "des problèmes de ressources humaines des entreprises qui ne trouvaient pas de monteurs ou de tireurs de câbles". Pour répondre à cette pénurie de main d’œuvre, le conseil départemental a mis en place des formations qui ont permis de trouver environ 200 CDI . Mais aujourd'hui la problématique est beaucoup plus compliquée avec le déploiement du plan France Très Haut Débit sur toute la France "ce sont des ingénieurs réseaux, des projeteurs, des dessinateurs de plans qui manquent" constate Frédéric Duché. Construire un réseau serait aussi complexe, "c'est la même chose que quand on a électrifié le pays" compare l'élu, avec de soucis de passage de câbles en sous-terrain ou en aérien où l'élagage d'arbres sur des propriétés privées entraîne parfois de longues négociations. Les prévisions ont, aussi, pris un peu de retard avec le Covid-19, "deux mois" avance Frédéric Duché. Une fois la prise installée, il faut ensuite rajouter un délai de trois mois pour être raccordée, selon des règles fixées par l'ARCEP, l'autorité de régulation des communications électroniques et des Postes. 

Les opérateurs nationaux arrivent

Seuls 2.300 foyers eurois sont raccordés à la fibre et 1.000 ont commandé un raccordement. Les particuliers hésitent à changer d'opérateurs car pour l'instant, seuls des opérateurs alternatifs comme Coriolis Telecom, Vitis ou K-Net sont présents sur le réseau eurois. Mais les lignes bougent et les opérateurs commerciaux d’envergure nationale commencent à arriver sur le réseau d’intérêt public pour éviter une amende de 500.000 euros prévue dans le cadre de la délégation de service public signée avec Axione."Free, c'est signé, Orange dans les quelques jours, Bouygues,ce sera au mois d'août et SFR, ce sera d'ici la fin de l'année" détaille Frédéric Duché qui le promet, "à un ou deux euros près, le prix de l'abonnement sera le même". Les frais de raccordement de 150 euros au maximum peuvent être pris en charge par les fournisseurs d'accès internet dans le cadre d'opérations commerciales. Dans certaines communes, le débit sera multiplié par cent, de quoi répondre aux nouveaux usages, comme le télétravail, qui se sont développés pendant la crise sanitaire. 

Pour connaître l'état d'avancée du déploiement de la fibre, Eure Normandie Numérique propose une carte interactive, commune par commune et rue par rue. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess