Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Internet, portable, jeux vidéos : faut-il tout interdire aux enfants ? Les conseils de spécialistes creusois

-
Par , France Bleu Creuse

Une étude de Santé Publique France publiée ce mardi montre que les jeunes enfants exposés aux écrans le matin ont trois à six fois plus de risques de développer des troubles du langage. On fait le point sur les bonnes attitudes à adopter.

Les spécialistes recommandent d'interdire tout écran avant 3 ans.
Les spécialistes recommandent d'interdire tout écran avant 3 ans. © Maxppp - Jean Francois Frey

Guéret, France

Les écrans sont-ils dangereux pour nos enfants ? Oui, dans certaines conditions selon une étude de Santé Publique France que France Bleu révèle en exclusivité ce mardi. Elle a été réalisée en 2016 en Ille-et-Vilaine sur 167 enfant âgés de 3 à 6 ans. Ceux qui étaient exposés aux écrans le matin avant d'aller à l'école avaient trois fois plus de risque de développer des troubles primaires du langage. Ce risque monte à six fois plus si les enfants ne discutent quasiment jamais du contenu de ce qu'ils regardent avec leurs parents selon les auteurs.

Aucun écran avant 3 ans

Faut-il donc supprimer télé, tablette, ordinateur et téléphone à la maison ? Pas forcément, mais il y a des recommandations, selon l'âge des enfants. La règle à retenir est celle dite du "3-6-9-12", explique Valérie LHerbier, animatrice à l'ANPAA (association nationale de prévention en alcoologie et addictologie) en Creuse. "L'idée est de ne pas mettre d'enfant devant un écran avant ses trois ans, parce qu'il ne comprend pas la différence entre la réalité et la télévision et ça peut lui faire peur."

Eric Carriou, directeur en Creuse du réseau Canopé, qui dépend du ministère de l'Éducation nationale, complète : "Un enfant de deux ans seul devant une télévision, ça n'a pas de sens, c'est dangereux pour lui. Il va rentrer dans une relation affective avec la télévision. Ça peut amener des problèmes d'obésité et des troubles du langage."

Fixer des règles

Les consoles de jeux sont à proscrire avant six ans, internet avant neuf ans, et les enfants peuvent surfer seuls dès douze ans mais là aussi, l'accompagnement des parents est primordial. "Il faut les responsabiliser et fixer des règles, par exemple fin de la partie quand on mange à 19h", ajoute Valérie LHerbier. Elle insiste aussi sur quatre autres règles : "pas d'écran dans la chambre, ne pas regarder la télévision le matin ni le soir avant de se coucher, et surtout pas à table."

A chaque tranche d'âge, ses recommandations. Valérie Lherbier, de l'ANPAA

Les jeux vidéos, aussi facteur de développement

Si l'enfant passe trop de temps sur les écrans, et surtout si c'est son seul loisir, il risque de se désociabiliser et se déconnecter de la réalité. Elle rappelle cependant qu'il ne faut pas diaboliser les écrans : ils peuvent être un facteur de développement. Valérie Lherbier sourit : "un jeu vidéo comme Fortnite requiert beaucoup de compétences : esprit d'équipe, dextérité, coordination œil/main..." L'idée n'est donc pas d'interdire, mais de réguler.

Faut-il tout interdire ? Le reportage France Bleu Creuse

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu