Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Intervention de la police au collège Surcouf de Saint-Malo : trois adolescents hospitalisés

jeudi 2 juin 2016 à 15:41 Par Brigitte Hug et Justine Sauvage, France Bleu Armorique et France Bleu

La police est intervenue ce jeudi matin devant le collège Robert Surcouf de Saint-Malo où des parents et des élèves manifestaient contre la fermeture annoncée de l'établissement en septembre 2017. Il y a eu une bousculade. Trois adolescents ont été hospitalisés.

Une banderole sur les grilles du collège Surcouf à St Malo
Une banderole sur les grilles du collège Surcouf à St Malo - Brigitte Hug

Saint-Malo, France

Pour protester contre la fermeture annoncée du collège Robert Surcouf de Saint-Malo, une centaine d' élèves, de parents et d' enseignants, a manifesté jeudi matin devant l'établissement. Le portail avait été fermé avec des chaines et cadenas. Les policiers étaient présents depuis 8h le matin. En milieu de matinée , à la demande de l'Inspection Académique, ils ont voulu ouvrir les grilles. Une intervention, pour le moins "énergique" qui a choqué les manifestants. "Les élèves qui se trouvaient devant les grilles ont été malmenés, tirés, poussés, jetés" témoigne un professeur d'histoire présent. Les pompiers ont dû intervenir. Onze élèves ont été pris en charge par les pompiers et trois légèrement blessés ont été transportés à l'hôpital de Saint-Malo. Ils souffrent l'un d'une entorse à la cheville, le second d'une luxation du poignée et et le dernier d'une blessure au genou.

Une intervention de la police qui fait réagir élus et syndicats enseignants

Un rassemblement de soutien hier soir devant le collège - Aucun(e)
Un rassemblement de soutien hier soir devant le collège - Brigitte Hug

Hier soir, un rassemblement de soutien a eu lieu devant les grilles du collège. Des représentants de tous les syndicats d'enseignants et de la FCPE, la fédération des conseils de parents d'élèves ont fait le déplacement. A tour de rôle, ils ont dénoncé ces violences "inadmissibles, inimaginables dans un contexte d'établissement scolaire". Le syndicat SNES-FSU a boycotté le comité technique académique qui devait se tenir aujourd'hui et a interpellé le Recteur.

Violences "inadmissibles" pour ce représentant du SNES-FSU  - Aucun(e)
Violences "inadmissibles" pour ce représentant du SNES-FSU - Brigitte Hug

Dans un communiqué, le Recteur d'Académie s'est "ému que, lors de l'ouverture des grilles, trois élèves aient été légèrement blessés". De son côté, le maire de Saint-Malo, Claude Renoult, demande aux services de l'Etat et à ceux de l'Education Nationale une justification à cette intervention policière.

Enfin, pour le préfet de Bretagne, Christophe Mirmand, l'usage de la force par la police "était strictement proportionné aux circonstances".