Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INTERVIEW - Marlène Schiappa : "C'est grave ce qu'il peut se passer dans les écrans de nos enfants"

-
Par , France Bleu

La Ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur de France, chargée de la Citoyenneté était l'invitée de Willy Rovelli dans "On n'est pas à l'abri d'faire une bonne émission" ce jeudi.

Marléne Schiappa
Marléne Schiappa © Getty

Ce jeudi, dans On n'est pas à l'abri d'faire une bonne émission, Willy Rovelli recevait Marlène Schiappa pour parler du harcèlement, sous toutes ses formes et notamment du harcèlement scolaire

Création du Comité des Parents contre le Harcèlement

La Ministre a lancé ce mardi un comité des parents en partant d'un constat simple : "Il y a de plus en plus d'harcèlements et de violences entre jeunes et les parents ne sont parfois pas bien outillés pour savoir comment réagir". Le but est l'accompagnement de la famille des victimes mais aussi des auteurs avec, pour finalité, la création d'un guide à destination des parents afin de déceler ces comportements et réagir. Une initiative renforcée par des outils très concrets : "J'associe à cette démarche la police et la gendarmerie qui travaillent sur la prévention de la délinquance juvénile avec la création d'une grille d'évaluation du danger pour le harcèlement". 

Une nécessité face à une actualité violente comme la mort d'Alisha, tuée par deux camarades d'école, dans un contexte impliquant les réseaux sociaux : "Comment imaginer tuer un autre enfant, de sang froid à 14 ans ? La police et la gendarmerie me disent qu'il y a de la délinquance à partir de 11, 12 ans". Le mot d'ordre lancé par la ministre : "Intéressez-vous à ce qu'il se passe dans le téléphone de votre enfant ! Regardez les derniers SMS envoyés, regardez les applications, posez des questions !

Autre action lancée par la Ministre dans le cadre de ce comité, une circulaire adressée aux préfets pour "leur demander de créer, partout en France, un état-major de sécurité dédié au harcèlement entre jeunes pour mieux quantifier le phénomène et mieux y répondre territoire par territoire. On n'y répond pas de la même manière en Corse, dans le Nord ou en banlieue parisienne". 

Marlène Schiappa sur le harcèlement scolaire et réseaux sociaux

Je ne suis pas une salope, je suis journaliste

La ministre est aussi revenue sur le documentaire choc "Je ne suis pas une salope, je suis journaliste" qui, malheureusement, ne la surprend pas : "Ça fait très longtemps que je dis que dans notre société il y a des domaines considérés comme réservés aux hommes, c'est le cas de la politique ou du sport". Plus grave encore pour Marlène Schiappa, c'est le fait qu'on semble s'habituer : "On considère que ca va avec l'exposition, qu'il y aurait en quelques sortes un tribu à payer". Une exposition qu'elle paye également : "Je ne laisse rien passer, je dépose plainte dès qu'il y a injures ou menaces". La ministre a encore récemment déposée plainte. 

Marlène Schiappa sur le harcèlement au travail

Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'émission juste ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess