Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cyclisme : Irun, ville départ de la Vuelta, sous le signe de la frustration

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

La ville d'Irun accueille ce mardi le départ de la Vuelta, le Tour d'Espagne, pour la première fois. Mais les habitants et les aficionados du cyclisme montrent leur frustration. L'accès au peloton sera strictement limité et l'organisation encourage les spectateurs à regarder l'épreuve à la télé.

A 24h du départ la ville montrait peu d'animation
A 24h du départ la ville montrait peu d'animation © Radio France - Bixente Vrignon

Sur la grande place vide de l'immense foire expo, la Ficoba d'Irun, les drapeaux qui flottent au vent et le bruit de la ciruclation sont le seul bruit audible à 24h du départ de la Vuelta. Avec le Tour et le Giro, c'est la troisième épreuve majeure du cyclisme mondial. Pourtant, en ville, cet événement sportif ne suscite que des haussements d'épaule ou gestes d'agacement : les Irundar sont frustrés de ne pas pouvoir vivre un grand moment qui va se dérouler sous leurs fenêtres.

Le départ de la Vuelta 2020 était prévu aux Pays-Bas, mais il a été annulé et Irun a récupéré le privilège d'être ville de départ. Iñaki est un aficionado qui affiche fièrement une photo dédicacée de l'équipe Movistar dans son magasin de déco. Il râle : "C'est-à-dire que je vois des pubs à la télé, mais même l'organisation de la Vuelta nous dit de ne pas y aller ! Ils nous disent 'Regardez la Vuelta, oui, mais de chez vous !' Alors ça, oui c'est frustrant !

Iñaki ne voit aucun changement dans Irun pour le départ de cette Vuelta
Iñaki ne voit aucun changement dans Irun pour le départ de cette Vuelta © Radio France - Bixente Vrignon

Même déception pour Juan sur le pas de la porte de son magasin de vélos Artia Bicis : "C'est un rêve d'avoir la Vuelta, mais avec la Covid, on a énormément de restrictions. On avait préparé une fête dans le magasin et on ne peut rien faire ! _On doit regarder la course à télé. Mais être aficionado, c'est être au bord de la route_, voir les coureurs, entendre le bruit, voir les voitures... c'est ça qui fait la Vuelta !"

Le magasin Artia Bicis a du annuler la fête prévue
Le magasin Artia Bicis a du annuler la fête prévue © Radio France - Bixente Vrignon

Pour l'adjoint aux sports de la ville d'Irun, Borja Olazabal (PSOE), restent les retombées économiques : "On ne l'a pas encore mesuré, mais je peux vous dire qu'il y a 500 organisateurs de la Vuelta ici, ils ont calculé que plus de 2.000 personnes vont passer par Irun, ça fait travailler les hôtels, les restos. Avoir tant de gens par ces temps difficiles à Irun, c'est très positif pour nous."

Quant au montant de la facture, il est top secret répond Borja Olzabal dans un sourire. En 2016, Amaury Sport Organisation (ASO) demandait 100.000€ aux élus pour être ville départ.

Réécoutez le reportage à Irun, ville départ de la Vuelta.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess