Société

Isabelle Maurer : "A Pôle Emploi, on baisse la tête"

France Bleu Alsace lundi 28 octobre 2013 à 12:33

Isabelle Maurer sur le chômage Alsace Mulhouse La chômeuse qui a tenu tête à Jean-François Copé
Isabelle Maurer sur le chômage Alsace Mulhouse La chômeuse qui a tenu tête à Jean-François Copé © MAXPPP

Isabelle Maurer, la chômeuse mulhousienne devenue célèbre après son témoignage sur France 2 où elle avait mis en difficulté le président de l'UMP Jean-François Copé dans l'émission "Des Paroles et des Actes". Elle est interviewée ce lundi par Aude Raso sur France Bleu Alsace.

Tour à tour caissière, ouvrière, vendeuse, aide aux personnes âgées, Isabelle Maurer touche le RSA en complément de petits boulots. A 50 ans, cette mère de trois enfants gagne en moyenne 800 euros par mois. Elle cherche un emploi fixe depuis dix ans.

Membre du mouvement national des chômeurs et précaires, elle revient sur les derniers chiffres du chômage. En Alsace, près de 93.000 personnes sont inscrites à Pôle emploi. C'est un record.

"Beaucoup de choses ont été fermées en Alsace, commente Isabelle Maurer nous avons du savoir-faire, de l'intelligence, mais en vingt ans, il y a eu un tsunami."

Culpabilité

"Avant, quand on rentrait dans une société, fallait vraiment être une branche pourrie pour ne pas finir sa carrière dans la même boîte. Aujourd'hui, il faut toujours acquérir de nouvelles compétences. Pour aller où? Sur la Lune? Ou pour rester dans notre Alsace?"

"Quand on arrive au Pôle Emploi, on est tellement culpabilisé d'y arriver qu'on baisse la tête. Il y a un gros malaise au départ. Mais pourquoi? Nous avons travaillé, nous avons cotisé et ce qu'on veut, c'est travailler."

Notoriété

Isabelle Maurer doit sa récente notoriété à l'émission Des paroles et des actes, diffusée sur France 2, le jeudi 10 octobre où elle avait tenu tête à Jean-François Copé.

**

"Les gens m'arrêtent dans la rue, je ne peux pas vous dire comme je suis mal à l'aise parce que j'ai l'impression d'être vraiment une reine, on me demande de faire des photos, on me demande un schmoutz, on me demande si tout va bien, c'est formidable ce qui m'arrive..."

Prochaine étape de ce marathon médiatique pour Isabelle Maurer : un point presse le 12 novembre : "Il faut que je remercie tous ces gens-là. Que je leur dise où j'en suis aujourd'hui, leur dire qu'il me manque des financements (…). Car mon but final, c'est de monter cette structure de salon de thé pour qu'à partir de ce salon, on puisse embaucher, faire des choses et remettre l'Alsace au boulot."

Isabelle Maurer, invitée de France Bleu Alsace, interviewée par Aude Raso