Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Isère : après l'incendie des locaux de 2 associations caritatives à la Tour-du-Pin, il faut vite les reloger

-
Par , France Bleu Isère
La Tour-du-Pin, France

Dans la nuit de samedi à dimanche, un incendie a détruit les locaux de la Croix-Rouge et des Restos du Coeur à la Tour-du-Pin. Lundi, l'heure était au nettoyage et à trouver des solutions temporaires pour pouvoir vite reprendre les distributions.

Ce lundi matin, la police scientifique était sur place tout comme des bénévoles des associations
Ce lundi matin, la police scientifique était sur place tout comme des bénévoles des associations © Radio France - Céline Loizeau

Ce lundi matin, plus de 24 heures après l'incendie qui a détruit un bâtiment qui abritait plusieurs associations caritatives, certains bénévoles avaient encore les yeux rougis. C'est le cas de Jean-Pierre, 4 ans de Restos du Coeur : "catastrophe, il n'y a pas de mot, on n'a plus rien à distribuer, c'est galère". Dans l'incendie, ce sont plus de 20 tonnes de nourriture qui sont parties en fumée. Des bénéficiaires passent aussi pour apporter un mot de réconfort ou proposer leur aide. Beaucoup aussi sont inquiets de savoir comment ils vont pouvoir se nourrir si ces assos ne reprennent pas vite du service. Il faut dire qu'à elles 3, elles aident plus de 1.000 personnes, dont quelque 800 en ce moment pour la Croix-Rouge et les Restos.

Quelles solutions de relogement ?

Si le local du Secours populaire a été épargné par les flammes, il a été endommagé par l'eau utilisée par les pompiers pour venir à bout du sinistre. Une distribution de produits frais a pu être organisée pour une trentaine de familles ce lundi matin, car la communauté de communes a fait monter un chapiteau non loin de là. Ce mardi matin, un expert est passé et a donné son accord pour que l'association puisse reprendre son activité dans ses murs. Ainsi, la distribution de vendredi aura lieu à l'emplacement habituel.

De cet expert dépendait aussi la suite pour la Croix-Rouge, 250 à 280 bénéficiaires. En effet, la com-com des Vals du Dauphiné lui proposait un local d'environ 300 mètres carrés attenant au bâtiment endommagé. Là encore, c'est "oui" pour l'expert, mais comme il faut aménager le site, l'équiper, mardi 30, de 10h à 13h30, la distribution se fera sur le parking de la crèche "Les p'tits loups des Vallons" juste à côté via un véhicule de l'association. Cette formule restera en place jusqu'à ce que les nouveaux locaux soient opérationnels. Christiane Aimonetti, la responsable locale, était confiante lundi quant à une reprise rapide.

Pour les Restos du Coeur (550 bénéficiaires actuellement), un autre local, plus petit a aussi été proposé par la com-com. La Ville lui a aussi mis à disposition l'ancienne épicerie des Hauts-de-Saint-Roch. "L'inconvénient, c'est que c'est éloigné du centre; l'avantage, c'est qu'il dispose d'une chambre froide", indiquait ce lundi après-midi le responsable, Fred Piccarreta. Il précise que les bénévoles doivent donner leur avis ce mercredi sur le site provisoire. Dans les deux cas, il s'agit de solutions de plus petite taille que l'espace dont disposaient les Restos : l'association va donc réduire son activité et se limiter à la distribution de nourriture. Elle mise sur une réouverture le 8 juin.

Quoiqu'il arrive, on parle de solutions temporaires. Les Restos s'inquiètent de l'accueil en hiver, où ils accueillent deux fois plus de monde. Pour sa part, même si elle ne peut pas s'avancer sur le calendrier à venir, la com-com des Vals du Dauphiné, propriétaire du bâtiment, a affirmé qu'elle compte reconstruire sur place. Comme c'est le cas depuis dimanche, dans la nuit de lundi à mardi, le site sera surveillé via une société de gardiennage

Comment aider les assos dans l'immédiat ?

Que ce soit à la Croix-Rouge ou aux Restos du Coeur, les responsables remercient ceux et celles qui se sont manifestés pour un témoignage de sympathie ou proposer de l'aide. Les Restos du Coeur recherchent des vitrines réfrigérées comme on peut en trouver dans les magasins. "Il est important de ne pas briser la chaîne du froid", souligne Fred Piccarreta. La Croix-Rouge, elle, dit avoir besoin de 2 tours réfrigérantes. Vous trouverez les coordonnées des associations à la fin de cet article.

Sollicitée par la présidente de la com-com Magali Guillot, l'asso Emmaüs devrait donner des réfrigérateurs, des congélateurs à la Croix-Rouge. De son côté, Fabien Rajon, maire de la Tour-du-Pin, met à disposition une salle de la mairie pour que les bénévoles des Restos du Coeur se réunissent mercredi matin . Il les autorise à s'installer près des ateliers des services techniques, rue Ferdinand Faulcon, pour une collecte de denrées non périssables type pâtes, conserves, biscuits, ce mercredi à partir de 14h... Les produits d'hygiène seront aussi les bienvenus. La commune de Saint-André-le-Gaz fait savoir qu'elle va donner 100 kilos de nourriture via son CCAS, centre communal d'actions sociales. Ces associations proposent aussi des vêtements à pas cher. La Croix Rouge fait savoir qu'elle ouvre sa vesti-boutique des Abrets à titre exceptionnel ce mardi de 10h à 16h. C'est 6 rue Jean Jannin.

Et l'enquête ?

Ce lundi, des experts de la police scientifique étaient présents sur le site, en blouse blanche. Des prélèvements ont été effectuées et des photos ont été prises. Le tout sous les regards des curieux. Si pas mal de bénéficiaires, venus sur place, parlaient d'un acte volontaire à ce stade aucune certitude. Acte criminel ou accident, "tout est possible" selon Dietlind Baudoin, procureur de la République de Bourgoin-Jallieu, contactée dans l'après-midi. Et elle laissait entendre que pour avoir les résultats des prélèvements effectuées, ce sera long.

Pour contacter les associations

- Les Restos du Coeur : ad38.siege@restosducoeur.org

- La Croix-Rouge : ul.vallons-isere@croix-rouge.fr ou 09.60.38.40.02

Choix de la station

À venir dansDanssecondess