Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le restaurant étoilé, le "Domaine des Séquoias", ferme ses portes à Ruy-Montceau

-
Par , France Bleu Isère

Le dernier service au restaurant étoilé du chef Eric Jambon a eu lieu le 14 juillet. Le Domaine des Séquoias ferme pour des raisons financières. Le chef travaille d'ores et déjà sur un nouveau projet, toujours en Isère, à Corps.

L'équipe du Domaine des Séquoias à Ruy-Montceau a fait son dernier service le 14 juillet dernier
L'équipe du Domaine des Séquoias à Ruy-Montceau a fait son dernier service le 14 juillet dernier - Jonathan Thevenet Cherrystone

Ruy-Montceau, France

Le chef étoilé de Ruy-Montceau Eric Jambon dit ne pas éprouver d'amertume, mais souligne bien qu'il ne s'agit pas d'un choix. Si le Domaine des Séquoias, une étoile au Guide Michelin depuis 2014, ferme ses portes, c'est pour des raisons financières

Début 2005, lui et son épouse achètent le domaine et engage beaucoup de travaux... le budget est même dépassé. "Et au fil des années, une banque plus qu'inflexible nous a amené à aujourd'hui _ne pas pouvoir terminer notre financement_, et à être tout simplement expulsés des murs" raconte Eric Jambon. Après 15 ans d'activité, une étoile donc, et 22 millions de chiffre d'affaire. "La parenthèse se ferme" déclare-t-il, tout en rappelant avoir bataillé des années, et rechercher des investisseurs en vain, en remerciant au passage certains pour leur soutien, et en en égratignant d'autres : "on n'a pas pu trouver d'investisseurs aussi parce que notre maire nous colle deux immeubles de 4 étages dans l'enceinte historique du domaine... un domaine de 1840... donc voilà."

Et maintenant ? Un projet à Corps

Le chef compte rouvrir un nouveau restaurant à Corps, près de La Mure, comme un retour aux sources "mes grands-parents étaient de là-bas, j'ai des souvenirs de mon grand-père qui faisaient les meilleures frites du monde." Mais finis la cuisine gastronomique et l'établissement classique. S'il ne veut pas en dire beaucoup pour le moment, Eric Jambon confie travailler sur un concept de restaurant 'sur mesure'. "On écoute les gens, on attend de savoir ce qu'ils veulent. Bien sûr, on ne pourra pas faire ça avec plein de tables ! Ce sera limité, sur commande... sur mesure !" Un établissement plus modeste en taille, sans faire de l'ombre aux restaurants déjà installés sur place - il insiste : "il y a déjà de très belles maisons, on n'est pas là-bas pour piquer leur gagne-pain !" - et "ne pas s'user comme avec la cuisine gastronomique qui prend énormément de temps. Et aussi voir nos enfants, parce qu'on les a mis entre parenthèse pendant 15 ans."

"Le Michelin a entamé un virage en profondeur"

Et Eric Jambon ne courra pas après une nouvelle étoile. Pour lui, le Guide Michelin a changé, et sa vision de la cuisine diverge désormais de la sienne et de nombreuses grandes maisons, qui ont perdu leur troisième ou deuxième étoile cette année. "On s'aperçoit qu'on ne correspond plus tellement aux critères... aujourd'hui, une table sans nappe et une chaise en bois, si l'assiette est émouvante, ça leur suffit" estime-t-il. Selon lui, tous les métiers mis en avant par les grandes maisons, de la salle, du vin et de la carte n'ont plus d'importance pour le célèbre guide rouge. "On a nos voix qui divergent" assume-t-il, tout en rappelant son respect et sa reconnaissance, et sa fierté d'avoir acquis et conservé jusqu'à maintenant son étoile, qui reste "un accomplissement."