Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

ISERE : Maxence 6 ans reçoit une prothèse de main conçue à l’imprimante 3D

lundi 17 août 2015 à 20:29 France Bleu Isère

C’est une première en France. Un petit Isérois, installé à Cessieu, a reçu ce mardi une prothèse de main fabriquée grâce à une imprimante 3D. Maxence, 6 ans est né sans main droite, une pathologie appelée agénésie.

Avec sa prothèse de main imprimée en 3D, Maxence peut maintenant se tenir à la balançoire.
Avec sa prothèse de main imprimée en 3D, Maxence peut maintenant se tenir à la balançoire. © Radio France - Sébastien Chanove

" C’est presque comme un nouveau jouet"  expliquent les parents de Maxence, leur fils vient d’enfiler une main articulée en plastique rouge et jaune, conçue sur mesure pour le petit garçon de 6 ans. "Pour une fois à l’école, ses copains vont être jaloux" , se réjouit sa maman, Virginie. Maxence a désormais quelque chose en plus que les autres, cette prothèse inédite conçue dans un atelier parisien grâce à une imprimante 3D.

 

"Max a une main de super héros"

Thierry Oquidam, entrepreneur informatique, a produit déjà plusieurs prothèses de ce type qu’il offre gratuitement via l’association e-NABLE. Le coût de la "main de super héros"  de Maxence avoisine 50 euros (hors coût de l’imprimante 500 euros). Le mécanisme est simple, quand Maxence bouge le poignet, sa main en plastique se ferme et le petit garçon peut ainsi attraper des objets. "C’est très émouvant de le voir attraper quelque chose avec cette matin"  confie sa maman en regardant Maxence ramasser une balle et utiliser ainsi son "super pouvoir" .

 

Maxence, trop fier de sa prothèse de main imprimée en 3D a hâte de retourner à l'école pour la montrer. - Radio France
Maxence, trop fier de sa prothèse de main imprimée en 3D a hâte de retourner à l'école pour la montrer. © Radio France - Sébastien Chanove

 

Cinq minutes pour maîtriser sa nouvelle main

Aussitôt enfilée, aussitôt maîtrisée. Maxence n'a pas eu de mal à comprendre comment se servir de sa nouvelle main. "Je bouge le poignet , explique très simplement le petit garçon, dans ce sens ça ferme les doigts, dans ce sens ça ouvre ." Pas plus compliqué que ça effectivement, et pourtant une telle révolution se félicite Eric, le papa de Maxence. "Il va découvrir des choses qu'il a toujours faite avec une main et demie. Du vélo par exemple, jouer au loup avec ces copains. "

 

Main Maxence / SON PARENTS

 

Par :