Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Marche contre l'islamophobie : l'hystérisation du débat autour du voile dénoncée à Marseille

-
Par , France Bleu Provence

Lors d'un rassemblement contre l'islamophobie organisé ce dimanche à Marseille, plusieurs femmes de confession musulmane et qui portent le voile ont témoigné sur la stigmatisation qu'elles disent subir dans leur quotidien.

Plus d'une centaine de personnes s'est rassemblée, ce dimanche, devant la porte d'Aix à Marseille.
Plus d'une centaine de personnes s'est rassemblée, ce dimanche, devant la porte d'Aix à Marseille. © Radio France - Quentin Perez de Tudela

Marseille, France

"On n'en peut plus. L'islamophobie, ça suffit !" C'est le message porté par les manifestants ce dimanche un peu partout en France, notamment à Paris où la marche a rassemblé 13.000 personnes. Les manifestants étaient plus d'une centaine devant la Porte d'Aix à Marseille pour dénoncer les actes anti-musulmans

Lors des prises de parole, des femmes voilées ont apporté leur témoignage, comme Nadia. Cette Marseillaise qui habite le 3e arrondissement dit être parfois dévisagée dans les transports quand elle se rend au travail. "Je le vois quand je prends le bus, je reçois des regards noirs et ça, ça me blesse", raconte-t-elle.

Les femmes, davantage victimes de discriminations

"J'ai été exclue d'une salle de sport parce que je portais le voile", rapporte de son côté Linda, une maman de 33 ans. Selon un dernier sondage publié dans Le Parisen et réalisé par IFOP, 45% des musulmanes se disent victimes de comportements discriminatoires. Et pour Linda, les politiques sont en partie responsables de cette situation : 

"Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur (en charge des cultes : ndlr), nous dit que le voile n'est pas souhaitable dans notre société. Mais ce n'est pas du tout son rôle. Son rôle, c'est de défendre l'application de la loi, pas de faire part de ses idées qui, pour moi, sont clairement islamophobes."

De son côté, Farida appelle à sortir des clichés sur les femmes voilées : "Je ne remets pas en question le fait que des femmes soient obligées de porter le voile, mais sincèrement, je pense que c'est une petite minorité. Ce n'est pas juste de dire que toutes les femmes voilées sont des femmes qui n'ont pas de cervelle et qui sont soumises. Je trouve ça injuste."

Pour les manifestantes, "il faut arrêter de faire une fixette sur le voile car il y a d'autres problèmes plus urgents à régler en France."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu