Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Isolation à un euro, mutuelles, énergie : les astuces pour échapper au démarchage téléphonique

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Depuis quelques mois, le démarchage téléphonique pour les travaux d'isolation à un euro vire au harcèlement pour de nombreux foyers. Offres de forfaits téléphoniques, santé, travaux : voici quelques astuces pour en finir avec ces coups de fils envahissants et insupportables.

Les appels des opérateurs téléphoniques deviennent vite envahissants.
Les appels des opérateurs téléphoniques deviennent vite envahissants. © AFP - Matelly/Cultura Creative

Les mesures gouvernementales qui incitent, depuis le début de l'année, à rénover son logement sont une formidable manne pour les démarcheurs commerciaux. Depuis quelques mois, les appels qui proposent l’isolation à un euro ou des travaux d'éco-rénovation sont incessants dans de nombreux foyers. A tel point que nombre d'entre eux décident de ne plus décrocher leur téléphone fixe.

Travaux, mais aussi offres de mutuelles, de forfaits téléphoniques, de nouvelles chaînes de télévision, de fournisseur d'électricité ou de gaz : les appels des sociétés proposant des offres commerciales deviennent envahissants, même sur mobile. Voici quelques astuces pour tenter d'en finir avec le démarchage téléphonique abusif. 

Inscrivez-vous sur liste rouge 

C'est la démarche "de base". Elle peut s'effectuer en ligne, sur le site de votre opérateur téléphonique ou de votre fournisseur d'accès à internet, ou par courrier. Elle est gratuite. Ainsi, vous n'apparaîtrez plus dans les pages blanches ou les annuaires en ligne, qui servent de base de contact à de très nombreux démarcheurs.

Inscrivez-vous sur Bloctel, en espérant que le service devienne efficace

Le service Bloctel, lancé en 2016 et gratuit, permet en théorie de ne plus être dérangé par des appels non souhaités. Il interdit aux entreprises de vous appeler pour vous proposer des offres commerciales, sauf si vous êtes déjà client chez elles. Mais en réalité, de nombreuses entreprises ne respectent pas cette interdiction et n'ont pas supprimé les clients inscrits à Bloctel de leur fichier, indique Le Parisien. Près de 200 entreprises ont été sanctionnées pour cette raison. Et Bloctel n'empêche pas les entreprises avec lesquelles vous avez un contrat de vous proposer d'autres offres, comme votre banque ou votre fournisseur d'énergie. L'UFC Que choisir demande d'ailleurs un système plus efficace, plus transparent et des sanctions plus dissuasives.

Ne donnez pas votre numéro de téléphone (même quand c'est obligatoire)

Pour les entreprises commerciales, tout est prétexte à récupérer vos coordonnées : quand vous remplissez un contrat dans un magasin, lorsque vous effectuez un achat en ligne, quand vous vous inscrivez sur un forum ou que vous téléchargez une nouvelle application. Vous êtes obligés d'indiquer votre mail, et on vous demande la plupart du temps votre numéro de téléphone. Si ça n'est pas obligatoire, ne le donnez pas. Si c'est obligatoire, Ouest-France conseille de donner un numéro qui ne peut pas être attribué, comme le 01 00 00 00 00. Cela évitera à votre numéro d'être "revendu" à des sociétés spécialisées dans la vente de fichiers clients. Ouest-France conseille également d'éviter d'indiquer son numéro de téléphone sur les sites de petites annonces.

Interdire la transmission de vos coordonnées à "des partenaires"

Lorsque vous indiquez vos coordonnées sur un formulaire papier ou en ligne, l'une des dernières petites cases à cocher est une phrase du type : "J'accepte de recevoir les offres partenaires du site". Ne cochez pas cette case, elle signifie souvent que vos données sont, là aussi, revendues à d'autres entreprises commerciales.

Répondre et indiquer clairement "ça ne m'intéresse pas" 

Raccrocher au nez des téléopérateurs est très tentant. Mais si vous raccrochez après seulement quelques secondes ou que vous ne répondez pas du tout, le démarcheur indiquera que vous n'êtes pas disponible à ce moment-là et vous rappellera, car pour lui vous restez un client potentiel, indique l'UFC Que Choisir. Mieux vaut donc attendre que l'opérateur se présente, et dire clairement que son offre ne vous intéresse pas. 

Dites que vous êtes locataire 

De nombreux téléopérateurs appellent pour proposer d'effectuer des travaux chez vous. Si vous commencez pas dire que vous êtes locataire, même si en réalité vous êtes propriétaire, ils ne vous rappelleront plus.

Dites qu'il s'agit d'une ligne professionnelle

Ouest-France conseille de dire à votre interlocuteur qu'il fait erreur et qu'il est tombé sur une ligne professionnelle. D'après le quotidien, les démarcheurs ne devraient pas insister, et surtout ils vous rayeront de leur liste. 

Bloquez le numéro

Les téléphones portables proposent de bloquer un numéro qui vous a déjà appelé ou qui est en train de vous appeler. En cliquant sur le numéro en question, les paramètres de votre mobile proposent cette option. La fonction existe aussi sur certains téléphones fixes et chez certains fournisseur d'accès à internet.

Les bloqueurs d'appel 

Certains appareils proposent de bloquer certains appels automatiquement. l'UFC Que Choisir cite Clibase ou Call blocker, apparemment efficaces si votre téléphone fixe est relié à votre box internet. Il suffit de brancher l'appareil sur sa ligne et de le paramétrer. Un bouton situé sur ces appareils permet également de bloquer le dernier numéro à avoir appelé. Des applis de blocage existent également pour les smartphones.