Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Issoudun : des jeunes vont à la rencontre de leurs voisins pour faire vivre leur quartier

-
Par , France Bleu Berry

Dans le quartier prioritaire de la Nation, à Issoudun, les jeunes sont allés à la rencontre de leurs voisins pour leur proposer une séance photo collective. L'occasion surtout d'échanger, d'apprendre à se connaître et de sortir parfois de l'isolement.

Sheyna et Agnès sont allés à la rencontre des habitants du quartier Nation
Sheyna et Agnès sont allés à la rencontre des habitants du quartier Nation © Radio France - Jérôme Collin

Et vous, est-ce que vous connaissez vos voisins ? À part quelques formules de politesse échangées, parfois on ne sait pas vraiment qui vit sur le même palier. Pour lutter contre cette forme d'isolement, une initiative vient d'être lancée dans le quartier Nation, à Issoudun. Un quartier prioritaire de la politique de la ville où les habitants ne se connaissent pas tous. 

L'espace de vie sociale a proposé aux enfants d'aller faire une petite enquête de voisinage et de les inviter à une séance collective de photos ce mercredi, entre 14h30 et 16h30, pour réaliser un trombinoscope du quartier. L'initiative a été lancée par l'association "En tous genres 36", dans le cadre de ses ateliers de sensibilisation Lance-Tartines. Depuis plusieurs mois, des rencontres et des débats sont organisés avec des jeunes et des intervenants. Le but est de faire réfléchir et discuter des jeunes sur des questions de société : le consentement, la place des femmes, la relation avec ses voisins. 

"Par le biais des enfants, on s'est dit que ce serait plus facile que les adultes répondent. Le côté inter-générationnel est super intéressant", se félicite Carole Vitte, responsable à la Méli. 

"On a peur de l'autre", regrette un habitant du quartier

Sheyna s'est portée volontaire. Cette jeune fille de neuf ans a surtout vécu dans le quartier. Pourtant, elle ne connaît pas tout le monde. Elle a donc voulu participer et s'est montrée très active et très convaincante. "Ça permet d'apprendre à se connaître. Et du coup, on peut créer du lien, on se partage des choses. On peut parler des choses qui nous tracassent par exemple", confie la jeune fille. Si certains adultes n'ont pas voulu donner suite - parfois par manque de temps - la plupart sont emballés par le projet. "On ne va plus vers l'autre, c'est dommage. J'ai grandi ici. Il y a une époque où on faisait des choses ensemble, des repas par exemple. Maintenant, ce n'est plus possible parce que les gens se méfient des autres", témoigne un habitant, qui s'interrompt en pleine partie de jeux vidéo.

C'est une super initiative. Il faudrait que ça ait une ampleur plus grande"

"On a fait un constat que les gens vivent les uns à côté des autres mais ne se côtoient pas", confirme Carole Vitte. "Chacun peut faire au quotidien un petit effort de dire bonjour et de faire un sourire en allant vers l'autre. C'est un très beau projet de pouvoir permettre à chacun de découvrir ou redécouvrir son quartier", explique-t-elle. C'est également pour l'espace de vie sociale une occasion de se faire connaître et de montrer toutes les activités proposées pour les enfants mais aussi pour les adultes. "C'est un lien entre les jeunes et les aînés, c'est l'apprentissage aussi du respect", se félicite Agnès Nadot, membre de l'association "En tous genres 36".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu