Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ivan Morel, le petit-fils de Tom Morel, prend la tête du 27e BCA d'Annecy

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Isère

Ce vendredi, le colonel Ivan Morel va officiellement prendre la tête du 27e bataillon de chasseurs alpins d’Annecy. Un moment chargé d’émotion pour cet homme qui n’est autre que le petit-fils de Tom Morel, héros de la Résistance et du plateau des Glières.

Ce vendredi, le colonel Ivan Morel, petit-fils de Tom Morel, prend officiellement la tête du 27e bataillon de chasseurs alpins d’Annecy (Haute-SAvoie).
Ce vendredi, le colonel Ivan Morel, petit-fils de Tom Morel, prend officiellement la tête du 27e bataillon de chasseurs alpins d’Annecy (Haute-SAvoie). © Radio France - Richard Vivion

Haute-Savoie, France

Ce vendredi, le colonel Ivan Morel va devenir le 67e chef de corps du 27e BCA. A 40 ans, ce militaire de carrière passé par Saint-Cyr, succède au colonel Vallançon. Une passation de commandement (à partir de 10h45 sur le Pâquier à Annecy) presque comme toutes les autres sauf que le nouveau patron des chasseurs alpins d’Annecy est aussi le petit-fils de Tom Morel, héros du maquis des FGlières. 

France Bleu - Colonel Ivan Morel, vous aller prendre ce vendredi la tête du 27e bataillon de chasseurs alpins d’Annecy. Comment vous, petit-fils de Tom Morel, vivez-vous cet instant ? 

Colonel Ivan Morel - "Oui, c'est un instant très particulier. Je suis à la fois très heureux de retrouver le 27e BCA et ce département de la Haute-Savoie. C'est un honneur de commander de tels chasseurs alpins et bien sûr, familialement, cela a du sens. Il est vrai que c’est une responsabilité mais c’est aussi une opportunité de transmettre ce qui a permis que de grandes choses se fassent par le passé. Je pense à l’enracinement, comprendre d’où l’on vient et puis il y a également cette notion l’attention portée aux autres. Est-ce que nous sommes capable, encore aujourd’hui, de faire les choses ensemble. Ils l’ont prouvé en 1944 alors nous allons essayer de le prouver au quotidien dans ce bataillon de chasseurs alpins." 

C'est un honneur de commander de tels chasseurs alpins et bien sûr, familialement, cela a du sens." - Colonel Ivan Morel, commandant du 27e bataillon de chasseurs alpins d'Annecy  

ECOUTEZ le colonel Ivan Morel, nouveau commandant du 27e bataillon de chasseurs alpins d'Annecy.

Exigence 

Est-ce qu’être le petit-fils de Tom Morel fait que vous serez plus attendu, plus surveillé ? 

"Oui, c’est évident, on ne peut pas le nier. Il y a une attente particulière et en même temps, vous savez, ce sont les opérations que la France nous confie et que nous allons mener demain qui sont importantes. Pour les mener, il faut un grand niveau d’exigence et ce grand niveau d’exigence dépasse très largement, je vous l’assure, la pression que l’on pourrait avoir sur l’image à laquelle on doit coller ou sur une histoire que l’on veut raconter. Mais porter le nom de Morel ici, c’est aussi une aide et une opportunité pour mieux remplir les missions de demain." 

Vous connaissez-bien ce quartier Tom Morel à Cran-Gevrier où est basé le 27e BCA. Vous avez été vous-même chasseur alpin ici de 2002 à 2005. A-t-il changé ? 

"C’est un quartier que je connais depuis toujours parce que j’y venais enfant avec ma grand-mère,  Madame Morel, que beaucoup en Haute-Savoie ont connue. Je crois qu’il y a eu très peu de changement mais des évolutions. Elles sont liées aux nouveaux équipements. Le bataillon va par exemple recevoir prochainement des nouveaux fusils. Dans quelques années, nous aurons également le matériel « Scorpion ». Il va permettre de faire une guerre plus connectée, plus efficace. Un bataillon est un monde en évolution. Mais il faut reconnaître que l’esprit de famille, l’esprit de cohésion du 27e BCA, on le ressent profondément. J’ai l’impression de revenir en famille et comme dans toute famille, il peut y avoir des évolutions  mais on est très heureux d’y revenir." 

Le colonel Ivan Morel, nouveau patron du 27e BCA d'Annecy. - Radio France
Le colonel Ivan Morel, nouveau patron du 27e BCA d'Annecy. © Radio France - Richard Vivion

Fierté

Etre chef de corps, commander un bataillon, cela veut dire quoi aujourd’hui ? 

"Cela veut dire être avant tout attentif aux gens. Etre capable de faire en sorte que l’action collective soit possible et donc que chacun soit bien à sa place, que chacun partage le même souci d’exigence, le même refus de la médiocrité. Tout le monde doit comprendre le sens de sa mission et être heureux de se donner pleinement au service du bataillon et donc au service de la France." 

Colonel Ivan Morel, quand vous rentrez ici dans ce quartier Tom Morel, éprouvez-vous un sentiment de fierté ? 

"Oui, il y a une immense fierté. Celle d’appartenir à cette grande famille des chasseurs alpins et aussi de porter ce nom, symbole d’un grand attachement à la Haute-Savoie." 

  • La cérémonie de passation de commandement se déroulera ce vendredi à partir de 10h45 sur le Pâquier à Annecy. Elle sera ouverte au public et suivie par un défilé du 27e BCA. 
Choix de la station

France Bleu