Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2021

J-100 avant le Tour de France en Mayenne : "Ça va être un rayon de soleil" dans un contexte difficile

-
Par , France Bleu Mayenne

Dans 100 jours, c'est l'étape mayennaise du Tour de France : un contre-la-montre entre Changé et Laval, de 27,3 kilomètres. La dernière fois que la Mayenne a accueilli une étape du Tour, c'était en 1999. En pleine crise sanitaire, la Grande Boucle sera la bulle d'air du département de la Mayenne.

Céline Loiseau, adjointe aux Sports à la mairie de Laval, Florian Bercault maire de Laval, Olivier Richefou président du conseil départemental et Patrick Péniguel maire de Changé
Céline Loiseau, adjointe aux Sports à la mairie de Laval, Florian Bercault maire de Laval, Olivier Richefou président du conseil départemental et Patrick Péniguel maire de Changé © Radio France - Martin Cotta

Dans 100 jours tout pile, le troisième événement sportif le plus regardé au monde fait étape en Mayenne. Le Tour de France avec son contre-la-montre entre Changé et Laval (5e étape, 27 kilomètres) aura lieu le mercredi 30 juin 2021. Pour marquer le coup, dès ce lundi, trois panneaux compte-à-rebours seront installés dans le bourg de Changé, dans le centre-ville de Laval et dans la cour du conseil départemental de la Mayenne.

Une bulle d'air 

Si l'euphorie est naturellement palpable chez les mordus de cyclisme, l'enthousiasme est également de mise du côté des élus. Le passage de la Grande Boucle offre une perspective heureuse dans un contexte de crise sanitaire. "C'est un rayon de soleil pour les gens. Ils vont se mobiliser, les événements vont monter en puissance et on aura en tête autre chose que la Covid-19. Après un an de galère, tout le monde a besoin de souffler. Le Tour de France est populaire, c'est gratuit, les grands et les petits peuvent en profiter. C'est une fête magnifique" se réjouit Patrick Peniguel. 

La fête du Tour le 6 juin

Si les villes de Changé et Laval sont au cœur de l'organisation du contre-la-montre, tout comme les villes que la course traversera (Bonchamp-lès-Laval, Saint-Germain-le-Fouilloux, Saint-Jean-sur-Mayenne et Louverné), le président du conseil départemental veut rester vigilant et associer le maximum de communes, du Nord au Sud de la Mayenne. 

"Il ne faut pas réduire le Tour de France aux villes traversées par l'épreuve. C'est la journée de tous les Mayennais. Sur nos éléments de communication, nous expliquons bien que "c'est la Mayenne qui aime le Tour". Nous le verrons à travers les animations organisées dans les prochaines semaines : la fête du Tour, le 6 juin. Juste avant il y aura les Boucles de la Mayenne, un très bel événement sportif de notre département, et puis le 8 mai un J-53 avant la Grande Boucle avec un rassemblement de beaucoup de cyclistes" explique Olivier Richefou. 

Lutter contre "le culte de l'homme fort"

Pour l'accueil de cette étape du Tour de France, les collectivités mayennaises ont versé 180.000 euros. Une somme qui ne comprend évidemment pas les éventuels surcoûts liés à l'aménagement des routes. La course doit être vectrice de certaines valeurs pour le maire de Laval et le président de Laval Agglomération Florian Bercault. 

"Tout le monde doit pouvoir accéder à l'évènement, promouvoir des mobilités qui soient en cohérence avec les préoccupations environnementales, permettre à des personnes à mobilité réduite d'accéder à ce sport. Le Tour de France doit aussi être le moment de rappeler qu'il faut lutter contre certaines discriminations. Se battre pour l'égalité femmes-hommes, contre le culte de l'homme fort" termine l'élu lavallois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess