Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"J'ai perdu l'homme de ma vie" confie la compagne de Cédric de Pierrepont

L'émotion est encore forte en France après la mort de deux militaires pour sauver des otages retenus au Sahel. La compagne de Cédric de Pierrepont, le commando marine originaire du Morbihan, s'est exprimée chez nos confrères de France 2.

Cédric de Pierrepont est décédé vendredi en libérant des otages au Burkina Faso.
Cédric de Pierrepont est décédé vendredi en libérant des otages au Burkina Faso. - Capture d'écran Marine Nationale

"C'était l'homme parfait. Il était très généreux, très affectueux, très famille. Il aimait la vie, il aimait profiter de tout." En larmes, la compagne de Cédric de Pierrepont s'est confiée ce dimanche 12 mai au journal de 20h de France 2. "J'ai perdu l'homme de ma vie," poursuit Florence Charton.

Le militaire est mort au Burkina Faso lors d'une opération militaire qui a permis de sauver deux otages français. Un autre soldat, Alain Bertoncello a lui aussi perdu la vie. Cédric de Pierrepont était originaire du Morbihan. "On ne le verra plus jamais ici, ou dans sa famille en Bretagne. On est préparé à les attendre mais pas à ce qu'il ne rentrent jamais. Je vais devoir faire ma vie sans lui et je ne sais pas si j'en aurais la force." 

"Il aimait la vie et profiter de tout" - Florence Charton

Florence Charton évoque aussi les valeurs "exceptionnelles" de son compagnon. "Il était très généreux, très affectueux, très attaché à sa famille et à la mienne. Il aimait la vie et profiter de tout. On faisait du sport ensemble, on parlait de nos projets."

Quant à son engagement auprès du commando Hubert : "Il faisait le job. Si c'était à le faire, il le ferait de nouveau. Il a réussi cette mission. Il y a laissé sa vie. C'est notre héros comme Alain."

Deux hommages pour les soldats

Les corps des deux marins sont rapatriés en France. L’Armée dira adieu à ses deux héros ce lundi 13 mai avec des honneurs militaires rendus aux Invalides. Dans l’intimité familiale et en présence des proches camarades. En attendant demain, mardi, l’hommage national présidé par le chef de l’Etat.