Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"J'avais déjà mal vécu le premier" : le reconfinement est un coup dur pour ces retraités périgourdins

-
Par , France Bleu Périgord

La France se reconfine ! Le président Emmanuel Macron l'a annoncé ce mercredi soir en direct à la télévision. Une décision qui a fait l'effet d'une bombe : personne ne l'avait vu venir. Pour les personnes âgées de Périgueux, la pilule est dure à avaler.

"J'avais déjà mal vécu le premier" : le reconfinement est un coup dur pour ces retraités périgourdins
"J'avais déjà mal vécu le premier" : le reconfinement est un coup dur pour ces retraités périgourdins © Maxppp - Arnaud Journois

Le premier confinement avait été compliqué pour nombre d'entre eux, l'isolement très mal vécu. Le reconfinement est donc un coup de massue pour les personnes âgées. France Bleu Périgord a recueilli des témoignages de retraités dans le centre de Périgueux. 

Denise se balade tranquillement dans les rues, masque sur le nez, sa canne à la main. Quand on lui parle de "reconfinement", "ça me rend malade" lance t-elle dépitée "Moi je menais une vie où je bougeais beaucoup, j'espère que cela ne va pas durer trop longtemps. C'est mal parti". Même sentiment chez Michelle, totalement résignée. La retraitée vit seule dans une petite maison de la ville : "Le premier confinement je l'ai très mal pris. Cela m'a vraiment choqué et stressé" explique-t-elle. Elle avait repris une vie normale et encore une fois, les sorties sont terminées. C'est un vrai coup dur : "Aller marcher avec des amis, le contact, cela va être dur je pense" confie-t-elle. 

Guy a également mal vécu le premier confinement et il est en colère. Selon lui la deuxième vague n'a pas été anticipée

Les retraités que l'on a rencontré le savent : pour leur propre santé, il faudra se plier aux règles."Pas l'choix" comme ils disent. 

Le reportage France Bleu Périgord de Flavien Groyer

Choix de la station

À venir dansDanssecondess