Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Jacques Chirac, "de l'histoire" pour les collégiens azuréens qui lui ont rendu un dernier hommage

-
Par , France Bleu Azur

Une minute de silence a été observée en mémoire de Jacques Chirac dans toutes les administrations mais aussi dans l'Éducation nationale, de la fac à l'école. Exemple à Villeneuve-Loubet au collège de Romée.

Une classe de 6ème du collège de Villeneuve-Loubet juste avant la minute de silence en mémoire de Jacques Chirac
Une classe de 6ème du collège de Villeneuve-Loubet juste avant la minute de silence en mémoire de Jacques Chirac © Radio France - Laurent Vareille

Villeneuve-Loubet, France

À 15h précises, au collège de Romée à Villeneuve-Loubet comme partout en France, les élèves ont entendu l'appel de la principale de l'établissement demandant une minute de silence en mémoire de Jacques Chirac, "un grand homme". Dans la classe de 6e, les élèves sages se taisent et attendent la fin de l'hommage. La professeure d'histoire a profité de cet événement pour parler de l'ancien président de la République. 

"Pour eux, Jacques Chirac c'est de l'histoire, explique Jessica Boriosi. Leur temporalité n'est pas la nôtre. Le président pour eux c'est Emmanuel Macron. Tout ce qui s'est passé avant, c'est du passé qui s'étudie comme Napoléon ou le Général De Gaulle !"

"J'avais vu son nom sur une chronologie"

Une analyse vérifiée auprès des élèves. "Mes parents m'en ont parlé, mais je ne le connaissais pas" explique Adèle. "J'avais vu son nom l'année dernière sur une chronologie des présidents de la république, avoue Gordeï. C'est comme ça que je le connaissais". Laurice explique que pour lui c'est "de l'histoire". "Macron, c'est en ce moment mais Jacques Chirac, c'est dans le passé", conclue ce petit garçon né seulement en 2009.

Des collégiens parlent de Jacques Chirac qu'ils ont à peine connu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu