Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des habitants de l'agglomération nantaise partagent leurs jardins avec leurs voisins

mardi 5 mars 2019 à 19:02 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

Une trentaine d'habitants de l'agglomération nantaise prêtent un bout de leurs jardins à des jardiniers qui habitent en appartement pour qu'ils puissent y faire un potager. Ils partagent les légumes et beaucoup plus.

Joëlle et Hervé (à gauche) partagent leur jardin avec leur voisin, Jean-Pierre, à Saint-Herblain
Joëlle et Hervé (à gauche) partagent leur jardin avec leur voisin, Jean-Pierre, à Saint-Herblain © Radio France - Marion Fersing

Nantes, France

Le printemps arrive et ça vous donne envie de jardiner, de faire pousser quelques légumes par exemple. Sauf que vous n'avez pas de jardin, ni de balcon. Et bien, il y a une solution : et si vous alliez jardiner chez quelqu'un d'autre ? C'est l'idée de Boutur'âges dans l'agglomération nantaise. Faire se rencontrer des propriétaires de jardins qui ne jardinent plus parce qu'ils sont trop âgés et des jardiniers de leur quartier qui n'ont pas de terrain pour faire un potager. 

Lancé à Rezé en 2012

L'initiative a été lancée en 2012 à Rezé. Elle a été étendue à l'agglomération nantaise en 2017. Ce sont actuellement une trentaine de jardins qui sont ainsi partagés. 

À Nantes, pour avoir une parcelle dans les jardins familiaux, il faut attendre entre trois et sept ans

"Il y a beaucoup de personnes, dans les quartiers périphériques de Nantes, qui ont acheté une maison avec jardin dans les années 50-60", explique Audrey Pernis, chargée de projet au sein de l'association Ecos qui a lancé ces jardins partagés. "Aujourd'hui, ils ont vieilli et ils ne sont plus toujours capables de s'occuper de leurs jardins." Dans le même temps, beaucoup de Nantais voudraient pouvoir cultiver un bout de potager. "Mais, à Nantes, pour avoir une parcelle dans les jardins familiaux, il faut attendre entre trois et sept ans. On met donc en relation les propriétaires de jardins et les jardiniers potentiels. Ça rend service aux uns et aux autres, ça crée des relations entre générations et entre jardins et ça permet aussi aux personnes âgées de recevoir des visites régulières".

Voilà la parcelle que Jean-Pierre va cultiver dans le jardin d'Hervé et Joëlle - Radio France
Voilà la parcelle que Jean-Pierre va cultiver dans le jardin d'Hervé et Joëlle © Radio France - Marion Fersing

Depuis novembre, Jean-Pierre prépare son potager dans le jardin d'Hervé et Joëlle

Depuis novembre, Jean-Pierre prépare donc 20 mètres carrés au fond du jardin d'Hervé et Joëlle à Saint-Herblain. Dans les jours qui viennent, il va y planter ses premiers légumes. "J'habite en appartement", explique Jean-Pierre. "Et moi, à 81 ans, je ne peux plus trop m'occuper de mon potager", répond Hervé. Les deux sont ravis, tout comme la femme d'Hervé, Joëlle. "Nous avons toujours été ouverts aux autres. On aime rencontrer des gens".

Comme ça, je vais pouvoir montrer à ma fille comment poussent les légumes. Et on saura ce qu'on mange !

En plus, Jean-Pierre vient chez eux avec sa fille. "C'est important pour moi qu'elle voit comment on cultive les légumes, comment ça pousse. Et au moins, on saura ce qu'on mange !", poursuit Jean-Pierre. "Et les tomates du jardin ont un goût incomparable !", renchérit Joëlle. Tout le monde acquiesce et salive d'avance. Parce que, bien entendu, Jean-Pierre donnera une partie des légumes qu'il aura cultivés à Hervé et Joëlle. "Au moins quelques tomates pour la salade", rigole Hervé. "Comme ça, ils pourront me dire si j'ai bien travaillé", conclut Jean-Pierre. 

Des réunions d'information ont lieu en ce moment pour faire connaître ces jardins partagés : le 7 mars à 15h30 à la mairie annexe Barberie (103, rue Pierre Yvernogeau), le 12 mars à 15h30 à la maison des confluences (4, place du muguet nantais) et le 14 mars à 15h30 à la salle de l'égalité (6, boulevard Léon-Jouhaux).