Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jauge de 30 personnes supprimée dans les églises : "le bon sens l'a emporté" dit l'évêque de Périgueux

-
Par , France Bleu Périgord

Le conseil d'Etat a cassé ce dimanche la décision du gouvernement de limiter à 30 personnes le nombre de fidèles dans les églises pendant les messes, suite à un référé déposé par la conférence des évêques de France. Une décision "qui tombe sous le bon sens" dit l'évêque de Périgueux

Monseigneur Mousset dans les studios de France Bleu Périgord.
Monseigneur Mousset dans les studios de France Bleu Périgord. © Radio France - Benjamin Fontaine

Le Conseil d'Etat donne trois jours au gouvernement pour revoir sa copie et casse donc la jauge des 30 personnes par église décidée pour les offices. Une victoire pour la conférence des évêques de France qui avaient déposé un référé dès ce vendredi.

L'évêque de Périgueux, monseigneur Philippe Mousset, a été prévenu de cette nouvelle pendant qu'il célébrait la messe à la cathédrale Saint-Front de Périgueux. Il a annoncé immédiatement la nouvelle aux paroissiens réunis dans la cathédrale (une trentaine de personnes, mais la diocèse avait organisé trois messes à la suite dans la cathédrale).

Et il a ensuite réagit officiellement : "Nous pensions que nous serions entendus. On peut comprendre que dans les temps que nous vivons, il y ait beaucoup de choses, beaucoup de pressions, et que peut-être ils n'ont pas suffisamment eu le temps d'étudier la jauge et qu'elle soit proportionnée à l'espace, cela tombe sous le bon sens. Et évidemment que nous sommes très heureux, parce que nous avons dû  multiplier les messes, pour la sécurité, ce n'est pas facile non plus car cela les oblige à multiplier leur présence. Donc je pense que le bon sens l'a emporté, et tant mieux. Maintenant, nous pourrons envisager ans la rigueur des gestes barrières, je le redis, nous souhaitons respecter le protocole, mais voilà, nous sommes très heureux de cette décision" dit l'évêque de Périgueux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess