Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Je comprends l'exaspération" dit le vice-président d'Occitanie après les nouvelles restrictions

-
Par , France Bleu Occitanie

Les salles de sport et gymnases s'apprêtent à fermer à Toulouse et son agglomération conformément aux nouvelles mesures sanitaires annoncées mercredi par le ministre de la Santé. Kamel Chibli, vice-président de la Région Occitanie s'inquiète de l'avenir économique de tout l'univers sportif.

Kamel Chibli, le vice-président de la Région Occitanie, s'inquiète pour le monde sportif après les nouvelles restrictions imposées pour lutter contre l'épidémie de coronavirus.
Kamel Chibli, le vice-président de la Région Occitanie, s'inquiète pour le monde sportif après les nouvelles restrictions imposées pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. © Maxppp - PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

Au lendemain de l'annonce des nouvelles mesures de restrictions qui se profilent dans l'agglomération de Toulouse placée en "zone d'alerte renforcée" pour endiguer la propagation de l'épidémie de coronavirus, Kamel Chibli, le vice-président du conseil régional d'Occitanie chargé de l'éducation, de la jeunesse et du sport dit sa colère sur France Bleu Occitanie. "Je comprends l'exaspération de la profession après un confinement compliqué et un été parfois complexe, notamment à Toulouse où les commerçants ont un peu sauvé les meubles", explique l'élu. "Il n'y aura jamais de vraie bonne mesure. Ce que je ne comprends pas, c'est la différenciation au niveau national avec les couleurs qu'on nous invente."

"Si vous avez la situation du monde sportif à l'arrêt, c'est une grande partie de la République qui est en danger." - Kamel Chibli, vice-président de la Région Occitanie

Le préfet de Haute-Garonne doit annoncer avant samedi de nouvelles mesures applicables dès lundi qui concerneront notamment les salles de sport et les gymnases. Ils vont devoir fermer temporairement. "Aujourd'hui, la plupart des acteurs sportifs ont mis en place toute la réglementation sanitaire. Certains ont même ajouté la prise de température à l'entrée des salles. On a une situation catastrophique qui va arriver", prévient Kamel Chibli. "On est au début de saison avec le nombre de licenciés en baisse, avec des difficultés de récupérer des partenariats privés. Si vous avez la situation du monde sportif à l'arrêt, c'est une grande partie de la République qui est en danger."

"Un club comme le Stade Toulousain, c'est sa survie qui est en jeu."

Le vice-président de la Région Occitanie revient aussi sur la jauge de spectateurs d'ores et déjà abaissée à 1.000 personnes dans le département de Haute-Garonne. Ce qui concerne directement les clubs professionnels comme le Stade Toulousain ou le Toulouse Football Club - qui s'apprête à recevoir Auxerre au Stadium à huis-clos

"Le problème, c'est le modèle économique du club. Un club comme le Stade Toulousain, c'est sa survie qui est en jeu. Il peut disparaître dans un mois, dans deux mois si on ne lui donne pas la possibilité d'accueillir du public", prévient déjà Kamel Chibli qui affirme que le club de rugby toulousain s'interroge sur la possibilité de jouer le prochain match de championnat contre Toulon à huis-clos. "A la région, on a mis en place un fonds d'urgence d'1.5 million d'euros. Mais, la Région ne peut pas tout faire toute seule. L'État doit compenser le manque de billetterie pour ces clubs. S'il ne fait pas quelque chose, des clubs historiques sur le territoire peuvent disparaître."

Ecoutez la colère et l'inquiétude de Kamel Chibli, en charge des sports à la Région Occitanie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess