Société

"Je ne suis pas raciste" : le supporter de la Section Paloise soupçonné dans l’affaire Timoci Nagusa témoigne

France Bleu Béarn jeudi 3 septembre 2015 à 6:00

Timoci Nagusa (MHR) s'est dit victime d'insulte raciste de la part d'un supporter palois
Timoci Nagusa (MHR) s'est dit victime d'insulte raciste de la part d'un supporter palois © Maxppp

A l’issue du match de rugby de Top 14 Section Paloise/Montpellier, samedi dernier, l’ailier fidjien de Montpellier a déclaré sur son compte Twitter qu’un supporter l’avait traité de "singe", alors qu’il sortait sur carton jaune. Celui-ci se défend de tout propos raciste.

Canal Plus, qui filmait la rencontre, et France 3, ont diffusé des images où l’on voyait un supporter huer le joueur mais sans le son. Ces images et le tweet ont très rapidement circulé sur les réseaux sociaux.

La condamnation a été unanime

La réaction a été très rapide. Le club a immédiatement annoncé que le supporter serait identifié et sanctionné. Les réseaux sociaux se sont déchaînés.

Ce supporter s’est présenté de lui-même au président de la Section Paloise dès qu’il a compris ce qui se passait. Aujourd’hui il a décidé de donner sa version des faits.

6h 8h supporter les faits

 

"Bernard Pontneau est un grand monsieur"

Ce supporter rend hommage au président de la Section Paloise qui a reconnu sur France Bleu Béarn qu’il n’avait pour l’instant aucun élément qui confirme la tenue de propos racistes.

6H 8H/ pontneau supporter

Face à la haine, il a peur pour sa famille

Certains sont allés très loin sur les réseaux sociaux en donnant son nom de famille, son adresse et le nom de son entreprise. Il a eu peur pour son emploi, pour son fils qui joue aussi au rugby. Il a reçu des menaces s’il revenait au stade du Hameau.

7h 9h supporter \"raciste\" sali

 

Ce supporter qui souhaite rencontrer Timoci Nagusa pour s'expliquer, se réserve la possibilité de poursuivre les personnes qui ont diffusé son nom et son adresse sur les réseaux sociaux. 

Ce passionné de rugby supportait jusqu’ici la Section Paloise en pelouse, c’était la première saison où il prenait un abonnement en tribune avec son fils . Désormais c’est quelqu’un d’autre qui l’accompagnera. Il ne veut pas créer d’incident.

Heureusement son club du Pont Long, où il est bénévole, lui a renouvelé sa confiance.