Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Je propose de garder vos enfants" : en Sarthe, les petites annonces se multiplient

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes proposent leurs services pour garder les enfants des salariés en galère. En Sarthe, plusieurs dizaines de propositions sont ainsi apparues depuis les annonces d'Emmanuel Macron le 31 mars au soir.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Philippe Turpin

Comme en mars 2020, les bonnes volontés sont nombreuses. Ce jeudi 1er avril, au lendemain de l'annonce de la fermeture des écoles, de nombreuses Sarthoises (oui, ce ne sont presque que des femmes !) ont décidé de proposer leurs services pour garder les enfants des parents en difficulté. En quelques heures seulement, de nombreuses annonces ont fleuri sur des groupes Facebook.

"Avoir un petit salaire et arranger les gens dans le besoin"

Fanny, par exemple, une lycéenne de bientôt 16 ans : "Mes parents travaillant dans le domaine médical, ils ne peuvent pas toujours être à la maison, donc je sais que ça n'a pas été facile pour certains pendant le premier confinement." Elle aime beaucoup les enfants, s'occupe régulièrement de ses petits frères et sœur. Mais le baby-sitting a aussi d'autres intérêts : "Ça me permettrait déjà d'entrer dans le monde du travail, d'avoir un petit salaire et d'arranger les gens dans le besoin.

Et accessoirement, de s'occuper l'esprit : au lycée, elle n'a cours qu'une semaine sur deux depuis la rentrée. "Ça commence à être vraiment long. Le baby-sitting permettrait de me changer les idées, de continuer à me sociabiliser. Avec des enfants, on voit pas le temps passer. Ça permettrait aussi aux enfants de continuer à voir d'autres personnes en-dehors de leur famille."

"Je me suis retrouvée dans la même situation"

Justine, qui vit au centre-ville du Mans, propose aussi ses services. Maman de deux filles de cinq et huit ans, elle sait de quoi elle parle : "Je me suis retrouvée en mars 2020 dans la même situation avec les écoles fermées... Actuellement, je suis en arrêt de travail, alors je me dis que je peux en profiter pour aider certains parents", explique-t-elle. Elle qui travaille habituellement dans le secteur du service à la personne n'a pas hésité longtemps avant de publier sa petite annonce sur un groupe Facebook : "Les parents n'ont que deux jours pour s'organiser, je trouve ça court." Question prix, il n'est pas fixé : "Les parents me donnent ce qu'il veulent dans la limite du raisonnable."

Autre annonce au Mans encore, celle de Pauline, 22 ans, en recherche d'emploi : "J'essaye de postuler un peu partout, mais avec le Covid, c'est devenu encore plus difficile qu'avant. Au premier confinement, j'ai travaillé en tant que caissière. Cette fois, avec les écoles à nouveau fermées, et ayant déjà travaillé avec des enfants, je me suis dit que j'avais une chance de trouver." Comme Justine, elle conviendra d'un tarif avec les familles. 

Capture d'écran Facebook
Capture d'écran Facebook

Que dit la loi ?

Les règles autour de la garde d'enfants sont restées floues une bonne partie de la journée. Mais ce jeudi soir, le gouvernement a précisé : les assistantes maternelles ne pourront plus accueillir d'enfants pendant trois semaines, "en cohérence avec les crèches" qui sont fermées au même titre que les écoles. Matignon n'a pas précisé ce qu'il en était précisément du baby-sitting sans agrément professionnel. En temps normal, le baby-sitting doit être une activité rémunérée et déclarée, même si en pratique, de nombreuses personnes s'arrangent directement de la main à la main.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess