Société

« Je suis Charlie » : un an après, retour en photo et en vidéo sur la manifestation à Nancy

Par Marie Mutricy, France Bleu Sud Lorraine mercredi 6 janvier 2016 à 17:00

Ils étaient 50 000 à Nancy, place Stan, après les attentats contre Charlie
Ils étaient 50 000 à Nancy, place Stan, après les attentats contre Charlie © Radio France

Le 7 puis le 9 janvier 2015, 17 personnes meurent dans les attentats contre le journal satirique Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris. Dimanche 11, des millions de Français marchent dans les rues, dont 50 000 à Nancy. Revivez l'immense défilé en photos et vidéo.

La place Stan n'était pas assez large pour accueillir tous les manifestants. Plus de 50.000 personnes ont défilé à Nancy dimanche 11 janvier 2015, derrière le slogan "je suis Charlie", en signe de solidarité avec les victimes des attaques terroristes perpétrées à Paris. 

Ils étaient aussi 8.000 à Epinal et 45.000 à Metz. Ces manifestants de tous les âges, à la fois graves et enthousiasmés par ce mouvement populaire, portaient des affiches ou brandissaient des crayons, comme on le voit dans cette vidéo tournée par Thierry Ganaye :

Plus de 50 000 personnes place Stanislas

Une photo vaut mieux que mille mots. Et encore ! L'objectif n'était pas assez grand, le 11 janvier dernier, pour rendre compte de la mobilisation des Nancéiens et habitants venus de toute la Meurthe-et-Moselle. Il n'y aura d'ailleurs pas assez d'espace place Stanislas pour accueillir tout le monde...

La place Stan, à Nancy, noire de monde pour la marche républicaine - Radio France
La place Stan, à Nancy, noire de monde pour la marche républicaine © Radio France
La rue Saint-Dizier à Nancy, prise d'assaut dimanche 11 janvier 2015 - Radio France
La rue Saint-Dizier à Nancy, prise d'assaut dimanche 11 janvier 2015 © Radio France
Les rues d'accès à la place Stanislas sont complètement bloquées - Radio France
Les rues d'accès à la place Stanislas sont complètement bloquées © Radio France

Le footballeur de l'ASNL Youssouf Hadji boulversé

Moi, en tant que musulman, je suis complétement détruit par ce genre de truc. En quel nom, ils se permettent de faire des choses comme ça? Surement pas au nom de l'islam, parce qu'on n'a pas le droit d'enlever une vie à qui que ce soit.

Le joueur marocain de l'AS Nancy réagit au micro de Nathalie Broutin :

Charlie // Son ok Youssouf Hadji ASNL

Vendredi 9 janvier 2015, les footballeurs de l'AS Nancy jouent contre Angers, en Ligue 1. Ils arborent un "Je suis CHarlie" sur leur maillot.