Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Les deux dossiers Lactalis ont occupé beaucoup de mon temps" : le préfet Frédéric Veaux a quitté la Mayenne

lundi 7 janvier 2019 à 11:50 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

L'ancien préfet de la Mayenne Frédéric Veaux revient sur son expérience dans notre département : les grands dossiers, son pire et son meilleur souvenir.

Frédéric Veaux a dû gérer deux dossiers concernant Lactalis.
Frédéric Veaux a dû gérer deux dossiers concernant Lactalis. © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Laval, France

Frédéric Veaux a pris ses fonctions de préfet ce lundi matin dans les Landes à Mont-de-Marsan. L'ancien préfet de la Mayenne a quitté le département samedi. Il s'est arrêté dans les studios de France Bleu Mayenne avant son départ.

"Je me suis attaché à ce territoire" - Frédéric Veaux.

La Mayenne était votre premier poste de préfet. Avant, vous étiez ce qu'on appelle "un grand flic". C'est très différent ?

"Un changement radical, un virage à 180 degrés. Il faut tout remettre en question, tout réapprendre. Mais c'est une expérience formidable, que j’espérais renouveler, donc je suis très heureux de pouvoir avoir la possibilité d'exercer à nouveau des responsabilités dans un autre département, mais triste aussi de quitter la Mayenne, habitant de ce territoire auquel je me suis attaché."

Vous connaissez bien le Sud-Ouest ?

"C'est une région que je connais bien, puisque j'y suis né, j'y ai grandi. Mais pour autant, je n'avais pas demandé une quelconque destination, donc ça a été vraiment une surprise de découvrir que j'étais nommé dans le département des Landes."

Votre image de la Mayenne a t-elle évoluée entre votre arrivée et votre départ ?

"Je n'avais aucune idée de la Mayenne, si ce n'est ma connaissance du Stade Lavallois et des Boucles de la Mayenne. Avant de prendre connaissance de la réalité de ce département, je pensais que c'était un département qui était essentiellement agricole, et en fait, j'ai découvert un département qui est aussi très industriel. Avec un réseau associatif extrêmement dense, et une activité culturelle qui m'a surpris, très riche, très intense, tout au long de l'année."

Quels sont les grands dossiers qui vous ont le plus marqués ?

"Alors bien sur le dossier de l'agriculture a pour moi était un dossier prioritaire tout au long de mon séjour dans ce département, malheureusement tous les problèmes ne sont pas réglés. Mais les deux dossiers Lactalis ont occupé beaucoup de mon temps. Le premier quelques semaines après que j'ai pris mes fonctions, autour de la crise du prix du lait, avec l'occupation du rond-point du Zoom, et le dénouement de ce dossier dans les locaux de la Préfecture de la Mayenne, avec l'ensemble des parties prenantes. Et puis la deuxième crise autour de la contamination de la poudre de lait infantile."

"Je ne m'énerve jamais, c'est un principe"

Les services de l'État ont été mis en cause par des journalistes et par les familles de victimes... Cela vous a énervé ?

"Non je ne m'énerve jamais, c'est un principe. Il faut aussi savoir répondre aux questions qui sont posées. Ce que je note quand même, c'est qu'au travers de la commission d'enquête parlementaire, et pour l'instant dans le dossier judiciaire, aucune mise en cause des services de l'État n'a été faite. "

Quel serait votre pire souvenir en Mayenne ?

"Je n'ai pas de pire souvenir. Il y a eu des périodes difficiles mais je crois que tout le monde en connait. Je pars avec un excellent souvenir de mon passage dans le département."

Votre meilleur souvenir ?

"Ce sont les rencontres avec des gens extraordinaires, des rencontres extrêmement riches. Des souvenirs professionnels et personnels très forts."

Le successeur de Frédéric Veaux s'appelle Jean-Francis Treffel. Il arrive des îles Wallis et Futuna.