Société

Jean-Christophe Debono nous a quittés

France Bleu Alsace jeudi 10 avril 2014 à 6:00

Jean-Christophe Debono.
Jean-Christophe Debono.

Nous avons la grande tristesse d'annoncer le décès de Jean-Christophe Debono, animateur à France Bleu Alsace, survenu le 7 avril à l’âge de 46 ans.

Passionné de radio, Jean-Christophe a débuté sa carrière en 1985 à Radio France Alsace, avant de rejoindre d’autres stations du réseau, comme Rennes, Limoges et Nancy. De 1989 à 1992, le hasard des rencontres l’a mené à Val-d’Isère où il a pu vivre notamment les Jeux Olympiques d’Albertville auprès d’une radio privée. Jusqu’en 2001, il a continué d’exercer sa carrière d’animateur pour des réseaux musicaux avant de rejoindre le réseau France Bleu en exerçant son métier dans de nombreuses stations locales. En mai 2010, il a intégré France Bleu Alsace où il a animé différentes tranches, notamment la matinale.

Jean-Christophe aimait avant tout le contact. Très organisé dans son travail, il animait ses émissions avec beaucoup de professionnalisme et de perfectionnisme. C’était la voix du matin qui réveillait les auditeurs alsaciens avec sourire et enthousiasme. Et c'était aussi tout simplement un homme d'une grande gentillesse et d'une grande bonté.

Nous adressons à sa famille et tout particulièrement à son épouse Agnès à ses filles, Clara et Juliette ainsi qu'à ses amis de France Bleu nos très sincères condoléances.

Des messages de sympathie peuvent être adressés à France Bleu Alsace. Vous pouvez les lire ci-dessous.__

Message de la famille de Jean-Christophe: Vous avez eu la délicatesse de nous témoigner votre affection, votre amitié et votre compréhension face à notre douleur lors du décès de Jean-Christophe Debono notre fils, époux, père, frère.Soyez assurés de notre profonde gratitude et veuillez considérer ces remerciements comme vous étant personnellement adressés.Ses parents, son épouse, ses filles, sa soeur, son frère.


Ecoutez les messages téléphoniques déposés sur le répondeur de France Bleu Alsace

Chers vous, parents et collègues de Jean-Christophe, j'ai eu le plaisir de diriger Jean-Christophe à France Bleu Auxerre.Son amour de la radio était communicatif.La nouvelle de son départ pour d'autres ondes me laisse sidéré.À vous qui aussi l'avez connu et apprécié, je partage votre infinie solitude.Joël Bitoun

Nous avons eu le plaisir d'accueillir Jean-Christophe à Avignon avant son intégration à Strasbourg.Il a continué à nous donner des nouvelles régulièrement.Nous sommes tristes Nous pensons à sa famille, à ses collègues, à ses amis.L'équipe de France Bleu Vaucluse leur adresse ses plus sincères condoléances.

On dit que ce sont toujours les meilleurs qui s'en vont les premiers... Tu pouvais pas être en retard ce coup-ci Jean-Christophe? J'ai souvenir de toi souriant, dynamique, attentionné... je ne t'ai jamais assez remercié de m'avoir soutenu à une époque difficile où ta main tendue et ton écoute ont été un soulagement. Sans être sûr qu'ils aient la radio là-haut, je suis persuadé que tu sauras faire danser les anges...A plus tard mon ami.Yoann Kerpedron

Toutes mes condoléances pour la famille de Jean-Christophe Et pour vous toutes et tous de France Bleu Alsace, je vous adresse ma bien sincère sympathie et toutes mes pensées très attristées. Anne Allard-Petit

De tout cœur avec vous.Jean Colin

Chère famille,La terrible nouvelle du départ de Jean Christophe me parvient pendant mon voyage au Bhoutan. Je suis bouleversée. La veille de mon départ nous avons enregistré les chroniques sur les traditions alsaciennes. Il me faisait tellement de compliments, disait qu'il apprenait tant de choses sur l'Alsace et puis nous avons évoqué ce pays magique du Bhoutan. Il m'a confié qu'il rêvait aussi d'y aller un jour! Je souhaite que de là où il se trouve, il le découvre dans l'apaisement et la sérénité. Je vous présente  l'expression de mes condoléances sincères. Mes prières, ici écrites sur un drapeau blanc seront emportés vers les cieux par les vents de l'Himalaya!Emilienne KauffmannToutes mes pensées pour vous tous. Ce moment n'est pas facile, on le sait.Mes condoléances. De grandes pensées pour jean-Christophe.Cyril Hinault

Tu étais la première personne que j'entendais chaque matin. Tu faisais partie de ma vie. Nos plaisanteries sur FB vont me manquer et je ne te remercierai jamais assez pour ta gentillesse. Toutes mes condoléances à ta famille et à tes collègues de France Bleu Alsace. Tu me manques.Blanche Hissmann

J'ai travaillé avec Jean Christophe pendant quelques mois en matinale, et je garde de lui une image souriante. Il était très professionnel, mais aussi disponible et à l'écoute de ses collègues.Il me parlait aussi parfois de ses filles dont il était très fier. Je vous souhaite beaucoup de courage.Aurélie LocquetNous sommes de tout coeur avec les proches de jean christophe nous sommes de fidèles auditeurs et nous étions surpris de ne pas l'entendre cette semaine cette nouvelle nous attriste énormément bon courage à sa famille.Myriam Loesch

Je garde de Jean-Christophe Debono de très bons souvenirs de notre rencontre.Sa voix va nous manquer le matin à la radio.Toutes mes condoléances à sa femme, ses filles et sa famille."Ne pleurez pas de l'avoir perdu, Réjouissez vous de l'avoir connu."  St AugustinAnne-Catherine Blattner

Toute nos condoléances à la famille.Son joli accent et sa bonne humeur vont nous manquer.Bon courage à toute la famille.Un auditeur fidèle de France Bleu Alsace.

Chers collègues, Au nom de toute l'équipe de France Bleu Gard Lozère, je tenais à vous transmettre nos meilleures pensées en ces temps  de tristesse.La disparition d'un collègue est un moment terrible à surmonter; sachez que notre amitié lointaine vous accompagne. Bon courage à toute l'équipe Fabienne Bureau, directrice de France Bleu Gard Lozère.

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès soudain de Jean Christophe Debono.Sa belle voix me réveillait tous les matins…En ces moments difficiles je tenais à vous faire part de mes sincères condoléances et à partager votre peine.Christine

France Bleu Alsace est une famille et la voix de Jean-Christophe le matin nous donnait la pêche pour la journée.Tu es parti trop tôt pour ta famille et tes amis, même si je ne te connaissais que par les ondes, tu laisseras un vide.Amicalement, la famille Alain et Christine Dubus.

Toutes les équipes de France Bleu Lorraine à Metz, bouleversés par cette terrible nouvelle s’associent au chagrin immense qui touche la famille de Jean-Christophe et ses collègues de France Bleu Alsace.Nous vous prions d’accepter nos sincères condoléances.Nous ne savons trop à quel point ce malheur vous atteint et nous tenons à ce que vous sachiez que nous partageons votre douleur.Laurent Genvo

Tristesse profonde à l’annonce de cette nouvelle.Une pensée pour la famille, les proches et les collègues de Jean-Christophe.De tout coeur avec vous.MarcUne pensée très forte pour notre confrère, pour ses collègues et pour sa famille.
Sincères condoléances.Noé Dasilva

Chaque fois que je croisais Jean-Christophe dans les couloirs, il était toujours tout sourire et chaleureux.Je ne le connaissais pas très bien, mais il faisait partie de ces personnes avec lesquelles on se sent tout de suite à l’aise.Je pense à sa femme, ses filles, sa famille, ses amis, ses collègues, à tous ceux qui lui sont chers.Gardons le souvenir de son sourire généreux.Véronique HilaireToutes mes pensées vont vers la famille de Jean Christophe sa femme, ses filles et ses proches, sa disparition me bouleverse comme tous ceux qui l’aimait. Son sourire, son courage, sa gentillesse, son altruisme et sa générosité resterons à jamais gravé dans mon cœur…avec plein d’anecdotes joyeuses qui continueront de le faire vivre sur un coin de mon épaule…J’ai fait mes débuts d’animatrice radio à Val-d’Isère à ses côtés pendant quatre ans, nous avions 20 ans et des fous rires en direct à 6 heures du matin qu’il m’a aidé à maîtriser.France Bleu nous à remis sur le même chemin, 25 ans plus tard et j’ai retrouvé en lui la même passion et la même envie de rendre la vie des auditeurs la plus joyeuse et la plus douce possible, nous avions ça en commun…Je vais continuer ma mission en pensant à lui et je sais qu’il m’aidera.Fred Ballard Je vous témoigne de mes sincères condoléances, nous garderons en mémoire le nom, la voix de Jean-Christophe et la gentillesse, et par-dessus tout son professionnalisme,Marielle, une fidèle auditriceJean-Christophe,Votre voix va ma manquer, mais pas autant qu’à votre famille.Une pensée pour vos proches. Continuez à rire et faire rire ceux que vous avez rejoint.Une fidèle auditrice,CatherineBonjour,Nous avons eu l’occasion de travailler à plusieurs reprises avec Jean-Christophe quand il était CDD et nous gardons le souvenir d’un collègue dont le contact était agréable et souriant.La gentillesse et l’envie de faire de la radio sont les mots qui nous viennent à l’annonce de cette terrible nouvelle.A sa famille et ses collègues, nous adressons nos sincères condoléances.Sonia BrunetC’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris ce matin la disparition de l’animateur à la voix chaleureuse de France Bleu Alsace : Jean-Christophe Debono.Tous les matins il m’accompagnait, comme les autres auditeurs, sur le trajet vers mon travail… Il m’avait interviewé il y a trois ans pour présenter mon CV à la radio et souhaité le 30 août dernier en direct l’anniversaire pour les 40 ans à mon mari.Il va beaucoup nous manquer, mais il y aura toujours une pensée pour lui lorsqu’on écoutera France Bleu Alsace.Toutes nos pensées vont vers son épouse et ses deux filles ainsi que sa famille.Courage à eux dans cette difficile épreuve.Des auditeurs parmi tant d’autres, Véronique, Jean-Noël et MarionC’est en 2010 à ton arrivée à France Bleu Alsace que je t’ai connu.J’ai eu l’immense plaisir de faire plusieurs émissions «les experts» avec toi et de partager
 aussi ton enthousiasme lors des opérations «pas de Noël sans jouets». Je garde de toi l’image d’un grand professionnel méticuleux dans son travail, mais aussi et surtout celle 
d’un homme plein de charisme, de bonne humeur et d’ouverture vers les autres. Tu m’as tant apporté que comme tout France Bleu, je me sens perdu. Cependant, notre douleur n’est rien en regard de celle de ton épouse et de tes filles,auxquelles je souhaite beaucoup de courage pour affronter cette épreuve. 
J’espère que là ou tu vas, il y aura d’autres «matinales» que tu sauras animer avec autant de chaleur. Ici, elles n’auront plus jamais la même saveur…
Salut à toi J.C.
Jean-Marc Graff, comportementaliste animalier, France Bleu AlsaceC’était curieux, mon réveil matin étant absent depuis quelques jours. 
Et aujourd’hui, la triste nouvelle
, Jean Christophe s’en est allé
.Malgré le soleil de ce jour, un rayon manque.
A sa famille, ses proches et vous ses collaborateurs, j’exprime mes sincères condoléances
Et partage votre tristesse

Philippe

Chers confrères, 
Difficile de trouver les mots dans de telles circonstances, cependant nous souhaitions vous témoigner toute notre sympathieAmicalement, l’équipe d’NRJ Strasbourg. Mes sincères condoléances à toute l’équipe et à la famille de Jean-Christophe.

J’ai eu la chance de travailler quatre mois en sa campagne alors que j’étais matinalière à FB Alsace. Je me souviens de sa bonne humeur et de sa gentillesse.Il m’avait tout de suite accueillie à bras ouverts et avait tout fait pour m’intégrer dans l’équipe et me faciliter le travail.
C’est une grande tristesse pour moi d’apprendre sa disparition.

Courage,

Emilie BaujardC’est bien triste, j’ai connu JC à la radio quand il dirigeait certaines émissions «les Cordons bleus» le matin.Je l’ai aussi côtoyé sur des mariages où il animait les belles soirées.Il me laissera l’image d’un grand professionnel, d’un homme jovial et bon.Toutes mes condoléances à sa famille, ses proches, amis et collègues de travail.Cordialement,Jean-Christophe «de bonobo» comme l’appelait Jean-Philippe Pierre, le matin, dans sa chronique, va énormément nous manquer.Son rire communicatif nous mettait tous les jours de bonne humeur sur notre trajet, vers notre chantier.Son animation, son humour, sa joie de vivre, quel vide… tout notre soutien à sa famille et ses collègues de France Bleu Alsace.
Bruno, électricien, BischheimBonsoir à vous
Je vous présente à toute votre équipe ainsi qu’à sa famille nos sincères condoléances pour la perte cruelle de Jean-Christophe
.Avec mon fils Ugo, nous passions un agréable moment le matin sur la route pour aller à l’école pour Ugo et moi au travail
.Christian et Ugo
, à Sainte-Croix-aux-MinesJean-Christophe, fais partager ta gentillesse et ta bonne humeur la où tu es.France bleu Alsace a perdu un super animateur, repose en paixLaurent LutzSa bonne humeur va me manquer.A présent, qui va m’accompagner pendant mon heure de route jusqu’au travail?Toutes mes condoléances à sa famille et à toute l’équipe de France Bleu Alsace.Un auditeur J’apprends à l’instant cette très  triste nouvelle et suis sous le choc.
Toutes mes pensées vont ce soir à la famille de Jean-Christophe  et à toute l’équipe  de France Bleu Alsace.
Jane

Bonjour, 
j’ai appris ce matin avec grande tristesse la disparition de Jean-Christophe Debono.
J’entends encore sa voix caractéristique sa bonne humeur communicative sa gentillesse et sa serviabilité.Il répondait toujours très rapidement aux mails pour rendre service lorsque je lui faisais part d’un dysfonctionnement sur le site ou lors d’une question aux spécialistes. Simplicité et gentillesse avec un grand sens du service public dans son sens le plus noble.Merci à vous.  Votre présence va manquer sur les ondes alsaciennes.
Avec toute ma sympathie à sa famille ses amis et à France Bleu Alsace.
Bien cordialement,
 Marie-France, fidèle auditrice très attristée par cette nouvelle.Quelle tristesse!
Sa voix et toute sa gentillesse vont terriblement manquer à tous les fidèles de France Bleu Alsace.
Courage et compassion à tous ceux à qui il va manquer… le bleu du ciel perd un grand morceau de soleil.

Nathy

Je viens vous présenter toutes mes condoléances pour le décès de Jean-Christophe.Ce fut un véritable plaisir de travailler avec lui.CordialementLaure Miroir

Nos filles sont amies, nous avons eu l’occasion de nous rencontrer en tant que parents d’élèves, ton enthousiasme et ta bonne humeur étaient communicatifs. Tu as fait danser les enfants, lors de boums ou fête de l’école, qui étaient ravis, mes amis Alsaciens du bout du monde que tu as interviewés t'ont tous trouvé très sympathique et très professionnel, tu as fait découvrir à mon fils l’univers de la radio le mois dernier avec passion et gentillesse, tu m’as aussi soutenue ces derniers temps alors que je traversais des moments difficiles.Ta disparition est brutale et j’aurais aimé pouvoir te dire «au revoir et merci».Je pense très fort à Agnès et à tes filles que tu aimais tant.Au revoir Jean-ChristopheCaroline

Je connaissais très peu Jean-Christophe, on se croisait entre deux micros, juste le temps d’échanger quelques mots.Mais je garderai le souvenir d’un homme doux, très chaleureux et toujours souriant.Une belle personne qui nous manque déjà.Toutes mes condoléances à sa famille, ses collègues et amis.Amélie Deymier - Animatrice FipTu as cessé d'émettre sur les ondes mais je sais que tu as laissé à tout jamais ta trace dans nos cœurs même ici à l'île de la Réunion où les enfants et moi adorions tes clins d œil.Nos pensées vont à tes proches.Nous les accompagnons de nos prières  et de notre amour.Bye JCChristine Lévêque, Lili et JustineToutes mes pensées et mes prières sont avec vous tous.
Parce que Jean Christophe était gentil, disponible et toujours souriant je suis triste, très triste….
Claudia Leiterer

Bonjour,Cela faisait quelques jours que je n’entendais plus sa voix le matin à 6 heures.Je pensais qu’il avait des congés mais au bout d’un certain temps, je trouvais le temps long.C’est avec stupéfaction que j’ai appris lundi son décès.Je tenais à présenter mes condoléances à sa famille et à la radio ; je ne le connaissais que par sa voix et sa dynamique du matin, il manque dans les chaumières,Soyez assurés de mon soutien,Carmen Thuet

Jean-Christophe Debono était membre du Club de la presse et il avait animé en musique la grande soirée des voeux fin janvier, au conseil régional d’Alsace.Son plaisir aux platines était communicatif et nous garderons de lui le souvenir d’un être attentionné et généreux.Nous avions parlé de nouveaux projets, la triste nouvelle de sa disparition est bouleversante.A sa famille, à ses proches, à ses collègues de Radio France, nous adressons nos sincères condoléances.Le Club de la presse Strasbourg Europe

Que cette belle voix me manque le matin!! Mon trajet ne se fait plus dans le même bonheur.Je prie pour Jean-Christophe afin qu’il trouve sa nouvelle Voie et qu’il soit heureux sur son CheminLilyBonjour,Nous sommes tristes de ne plus entendre votre voix. Nous avions l’impression de vous connaître.Merci pour votre gentillesse et de là-haut veillez sur vos filles et votre épouse, animez aussi bien les matinales pour elles.Des auditeurs d’Illzach

AlterNatives présente ses sincères condoléances à la famille de Jean-Christophe et à la famille France Bleu.A Madagascar, nous disons qu’il nous a seulement devancés pour nous montrer le chemin vers la paix et la vie éternelle.Christian Andriamampandry, président de l’association Alternatives

Nous tenions avec ma femme à rendre hommage à M.Debono.Nous l’avions rencontré à plusieurs reprises, car il a été notre DJ lors à notre mariage le 15/02/2014 à Strasbourg.Apprendre sa disparition a été un grand choc pour nous. Nous l’avions énormément apprécié : pour son travail avec nous, mais surtout pour sa personnalité.Il a été d’une grande disponibilité, d’une grande gentillesse, et encore ce matin nous avons pensé à lui en lui souhaitant de trouver la paix.C’est avec émotion que vous nous adressons nos plus sincères condoléances.Aysegul et DavidJean-Christophe à été le relais de notre présence lors de nos passages en Alsace, aussi à quinze jours d’y revenir, c’est avec tristesse que nous apprenons sa disparition, à tous ces  amis et à sa famille nous vous transmettons nos affectueuses pensées.Willy's du cirque GrussJean-Christophe,Je t’ai connu quand tu étais CDD et que tu étais à France Bleu Auxerre, je suis surpris, choqué et attristé de ta disparition.Ce sont des gens comme toi qui m’ont donné envie de rentrer à Radio France.J’aurai tant aimé travailler au moins une fois avec toi.Merci Jean-Christophe pour ta joie de vivre communicative.Toutes mes condoléances à sa femme, ses filles et toutes les équipes qui l’ont côtoyé.Olivier Anest

Je tiens a vous exprimer, à son épouse et ses filles ainsi qu'à France Bleu Alsace, nos sincères condoléances. Sa voix qui nous accompagnait tous les matins va nous manquer... Marie-Rose et Jean, fidèles auditeurs

Partager sur :