Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean Dulaurans, Henri Perron et Paul Pessina : trois soldats "fusillés pour l'exemple", pendant la guerre 14-18

-
Par France Bleu Gironde

Faut-il réhabiliter les "fusillés pour l'exemple" de la guerre 14-18 ? La question se pose à quelques semaines des premières commémorations de la Grande Guerre. 650 hommes passés par les armes dont trois Girondins, pour avoir désobéi aux ordres, refusé de sortir des tranchées ou de retourner au front par exemple, pendant le conflit.

image par défaut

Le secrétaire d'État aux anciens combattants vient d'ouvrir la porte à une réhabilitation , après avoir reçu un rapport d'historiens .

En Gironde, la Ligue des droits de l'Homme, l'Union pacifiste, l'Association républicaine des anciens combattants et les libres penseurs réclament depuis des années, que la mémoire de ces simples soldats soit réhabilitée. À quelques semaines des premières commémorations de la Grande Guerre , ils n'ont probablement jamais été aussi proches d'aboutir.

Les trois soldats Girondins "fusillés pour l'exemple" s'appelaient Jean Dulaurans, Henri Perron et Paul Pessina.

Jean Dulaurans est né à Virelade en 1895. Il n'a pas 20 ans quand il meurt, dans le Pas-de-Calais, fusillé à la sortie d'un village. Il a refusé d'obeïr "pour marcher contre l'ennemi". C'est ce que dit sa condamnation à mort. Le nom de Jean Dulaurans figure pourtant sur le monument aux morts d'Arbanats , érigé en 1926. Il n'a pas été ajouté après selon le maire de la commune. Il faut dire que les avis de décès envoyés aux familles ne comportaient pas de "motifs" infammant.

Paul Pessina est né à Saint-Vincent-de-Paul en 1886. Il est inscrit sur le monument aux morts de Courbevoie où il habitait. Soldat  passé par les armes le 29 septembre 1914 dans un village de l'Aisne, pour abandon de postes répétés. Nous sommes dans les premiers mois de la guerre. Aucune forme de lâcheté potentielle n'est tolérée.

Henri Perron est né à Bordeaux , en 1883 Tombé à l'aube du 29 mai 1915, à Maffrécourt dans la Marne, exécuté devant toute sa compagnie, pour abandon de poste en présence de l'ennemi. Pourtant, alors qu'il tient une position, des mines allemandes sautent en contrebas. Et l'infanterie adverse attaque. Un enfer pour Perron et ses camarades survivants, qui se replient. Un capitaine estime qu'ils ont cédé trop facilement. Il en fait arrêter quatre dont Henri Perron, condamné à mort une dizaine de jours plus tard. Cet homme fait partie de la quarantaine de soldats réhabilités après guerre. En juillet 1927, la cour de cassation a en effet annulé le jugement du conseil de guerre.

Jean Dulaurans, Henri Perron et Paul Pessina : 3 soldats girondins "fusillés pour l'exemple", pendant la guerre 14-18.

Jean Dulaurans, Henri Perron et Paul Pessina : 3 soldats girondins "fusillés pour l'exemple", pendant la guerre 14-18.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess