Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean-François Hurth, le casque et le képi

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Jean-François Hurth se raconte dans "Mineur et Commissaire", témoignage et récit de ses différentes vies truffé d'anecdotes et emprunt de nostalgie.

Jean-François Hurth, auteur de "Mineur et commissaire"
Jean-François Hurth, auteur de "Mineur et commissaire" © Radio France - Thomas Jeangeorge

Le casque, puis le képi... C'est une étonnante reconversion et une vie professionnelle bien remplie que retrace Jean-François Hurth, un messin de 79 ans, dans son ouvrage "Mineur et Commissaire. Une vie, quelle affaire". Une autobiographie qui retrace sa descente à la mine et son passage ensuite dans la Police Nationale. "Au départ je voulais écrire ce livre pour mes enfants. et au fur et à mesure que je me souvenais, j'ai ajouté des pages et des pages. Et c'est finalement devenu un récit de vie."

A la mine pour une Vespa

A 16 ans, il suit les traces de son père et va à la mine à Petite-Rosselle "pour avoir une Vespa." Au retour de son service militaire et de la guerre d'Algérie, il assiste à la mort d'un de ses camarades du fond, écrasé par un bloc de charbon. "J'ai eu beaucoup de chance ce jour la. Et ça a été le déclic." Pour autant, il ne regrette pas son temps passé à la mine et se rappelle avec nostalgie de la vie au jour : "On avait plein d'avantages en nature : le logement, des colonies de vacances, des clubs de sport... Et surtout, on ne sauvait pas qu'il y avait un ailleurs. Et quand on ne sait pas que son lit et dur, on dort bien."

"Fier" de sa carrière 

Cet ailleurs, c'est donc avec le concours de la police qu'il le découvre, avec une anecdote savoureuse sur ses débuts en uniforme. "On m'avait dit, chez les CRS, tu vas être tranquille. Manque de chance, nous sommes presque en 1968 !" Il vit alors les barricades, Paris en colère, la France en feu... Jean-François Hurth sort ensuite du rang et entame une carrière d'officier qui le mènera à Nancy, Metz, Forbach, Freyming-Merlebach, Epinal. Un avancement dont il se dit "fier" aujourd'hui. Il garde d'ailleurs toujours un regard bienveillant sur ses anciens collègues et goûte mal aux critiques dont fait l'objet l'institution. "Ces Cassandre qui nous disent : ha mon dieu, encore une bavure ! Il y a une intervention de police toutes les 7 secondes en France. imaginez combien cela fait dans une année... Le policier est un homme comme tout le monde, et parfois il peut se tromper." 

"Mineur et Commissaire. Une vie, quelle affaire", publié à compte d'auteur, 2020, 15 euros. Commande et renseignements à jfm.hurth@orange.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess