Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Jean-Marc Peillex, maire de Saint-Gervais : "Les bouffons sont toujours sur le Mont-Blanc"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Le maire de Saint-Gervais en Haute-Savoie pousse un nouveau coup de gueule. Alors que la voie dite royale d'accès au sommet du Mont-Blanc est toujours limitée aux seuls alpinistes qui ont une réservation au refuge du goûter, Jean-Marc Peillex dénonce encore des comportements irresponsables.

Le maire de Saint-Gervais dénonce encore une semaine remplie d'incivilités et d'imprudences
Le maire de Saint-Gervais dénonce encore une semaine remplie d'incivilités et d'imprudences © Radio France -

Saint-Gervais-les-Bains, France

On est habitué aux coups de gueule du Maire de Saint-Gervais en Haute-Savoie. Jean-Marc Peillex dénonce régulièrement les comportements de certains alpinistes sur le Mont-Blanc et la surfréquentation du site. Ce qu'il a constaté cette semaine encore le met très en colère. 

Alors que mercredi 15 août le Préfet de Haute-Savoie prolongeait l'obligation d'avoir une réservation au refuge du goûter pour réaliser l'ascension par la "voie royale", Jean-Marc Peillex constate que des alpinistes irrespectueux et inconscients continuent d'affluer et que les "bouffons sont toujours sur le Mont-Blanc".

Le maire de Saint-Gervais rapporte dans un communiqué qu'un alpiniste a été vu en train de "traîner" son chien au sommet du Mont-Blanc.

Toujours des alpinistes en baskets...

Toujours sur l'arête des Bosses, quatre personnes sont croisées soit en basket soit en simples chaussures de randonnée sans crampons, et sans être encordées.

Dans la montée du Dôme du Goûter, trois personnes sont vues allongées faisant la sieste sur un pont de neige (risque de rupture).

Toujours d'après Jean-Marc Peillex, l'abri de détresse Vallot est désormais occupé de façon "privative" par une vingtaine de personnes qui y dorment de façon organisée. 

Des guides bousculés et une tente au sommet du Mont-Blanc

Le maire de Saint-Gervais dénonce aussi l'attitude parfois agressive envers les guides professionnels. Ainsi, le 15 août, un guide a reçu un coup de poing en croisant une cordée de huit personnes parce qu'il ne s'était pas arrêté pour les laisser passer. Un autre s'est fait bousculer sur l'arête des Bosses par des alpinistes espagnols qui étaient mal encordés.

Enfin, un "touriste" a planté sa tente au sommet du Mont-Blanc. 

Evidemment, tous ces comportements mettent en colère le maire de Saint-Gervais qui estime que "le summum de l'irrespect est atteint" et qu'"en 2019 rien ne devra plus être comme avant et le Mont-Blanc devra retrouver sa dignité perdue".