Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Jean-Paul Delevoye défend sa réforme des retraites face aux familles et aux agriculteurs à Épernay

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

En visite à Épernay, le haut-commissaire aux retraites s'est entretenu avec une délégation des associations de familles et avec des agriculteurs et viticulteurs. Au cœur du débat : la très controversée réforme des retraites, notamment dans le monde agricole

Jean-Paul Delevoye lors d'un repas-débat à Épernay, le 25 octobre 2019
Jean-Paul Delevoye lors d'un repas-débat à Épernay, le 25 octobre 2019 © Radio France - Stéphane Maggiolini

Épernay, France

Sur les terres du champagne, s'il y a bien un sujet qui ne manque pas de faire effervescence c'est bien celui de la réforme des retraites. Avec elle, son lot d'inquiétudes et d'incertitudes, notamment chez les agriculteurs, viticulteurs et les familles. Le haut-commissaire en charge de cette "patate chaude", Jean-Paul Delevoye les a rencontré ce vendredi matin à Épernay (Marne). Une heure de dialogue avec l'Union Départementale des Associations Familiales, suivie d'une heure de déjeuner-débat avec une délégation de viticulteurs et agriculteurs marnais.

"Dans le monde agricole, il y a une perception positive de ce système universel des retraites mais il y a des interrogations, sur la prise en compte de la pénibilité du travail, sur les conjoints-collaborateurs, sur les saisonniers et leur statut etc. Il y a des interrogations aussi _sur les droits familiaux_, ce n'est pas une surprise, les parcours conjugaux ont évolué tout comme le nombre d'enfants : il y a un vrai débat", constate Jean-Paul Delevoye.

Des avancées pour les familles divorcées et pour les femmes

Du côté de l'UDAF, les cinq personnes reçues par le haut-commissaire dans les locaux de la sous-préfecture d’Épernay sont ressorties satisfaites de leurs échanges. "Monsieur Delevoye était très à l'écoute, très conscient des problématiques que pourraient engendrer une mauvaise réforme sur les familles monoparentales, divorcées et plus globalement pour les femmes. Quand elles ont des enfants, les carrières sont hachées voire interrompues donc la retraite en prend un sacré coup, jusqu'à 42% de moins que pour les hommes. Dans son projet, le haut-commissaire prévoit de _revoir la majoration de pension. Puis pour les divorces, il nous a annoncé un contrat conjugal_ qui permettra au couple une _meilleure répartition des points retraites. Par exemple, le mari devra reverser 30 points à sa femme si elle a stoppé son activité professionnelle pour s'occuper de leur enfant_", détaille Danielle Quantinet, directrice de l'UDAF de la Marne.

Jean-Paul Delevoye a ensuite pris la direction de Metz pour un débat sur...la réforme des retraites.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu