Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Jean-Pierre Marongiu, le Mosellan emprisonné durant plus de 4 ans au Qatar

Jean-Pierre Marongiu emprisonné 5 ans au Qatar : "nous sommes en guerre"

Jean-Pierre Marongiu a passé 1.744 jours dans les prisons au Qatar. Sorti en juillet 2018 et revenu à Metz, il publie un livre ce jeudi "InQarcéré" pour raconter son quotidien mais aussi sa vérité. Il en veut à la diplomatie Française, il s'exprime sur les djihadistes et il se dit gilet jaune.

Jean-Pierre Marongiu Mosellan emprisonné au Qatar pendant 4 ans et 10 mois
Jean-Pierre Marongiu Mosellan emprisonné au Qatar pendant 4 ans et 10 mois © Radio France - Lucas Valdenaire

Moselle, France

Ses 4 ans et 10 mois passés dans les prisons du Qatar pour une affaire de chèques sans provision, Jean-Pierre Marongiu les résume en 336 pages dans son deuxième livre intitulé "InQarcéré" avec un Q majuscule comme Qatar. Huit mois après sa sortie de prison, l'entrepreneur Mosellan "va au mieux". Il se dit reposé "quand on a passé près de 5 ans dans une machine à laver Qatarienne, ensablé, et se retrouver avec l'horizon en face de moi, on ne peux qu'aller bien. D'ailleurs je recommande à tous les gens qui ont des petites misères quotidiennes de savoir ce qu'est le prix de la liberté".

Jean-Pierre Marongiu "ne remercie pas la diplomatie Française"

InQarcéré permet à Jean-Pierre Marongiu de régler ses comptes même s'il s'en défend "je dis en fin de livre que je remercie les gens qui m'ont soutenu et je donne mon amnistie à tous les autres. Je suis amoureux de la France et de la république mais la diplomatie Française c'est autre chose. Les gens qui y travaillent ont parfois des objectifs très éloignés du citoyen". Il estime qu'il n'a pas été aidé "la France coule dans mes veines, mais les hommes politiques qui travaillent pour leur propre intérêt, ceux là je ne les remercie pas". Il se dit aussi gilet jaune ! 

Personne à l'aéroport pour l'accueillir

Jean-Pierre Marongiu raconte cet épisode à l'aéroport à son retour en juillet 2018. "J'ai été totalement ignoré" alors que la Nordiste Florence Cassez a été accueillie en grande pompe à son retour du Mexique en France en 2013, sans oublier Ingrid Betancourt otage des Farcs en Colombie, libérée et accueillie par les diplomates Français et les journalistes en 2008. "Le Qatar a une tribune auprès de la diplomatie Française différente de celle du Mexique ou de la Colombie et puis on parle de féminisme, Ingrid Betancourt et Florence Cassez sont des femmes et des femmes de charme, je pense que ça les a aidées"

"Nous sommes en guerre"

En prison, Jean-Pierre Marongiu a cotoyé des djihadistes. Selon lui "la France est en guerre". Il ne faut pas "mettre tous les musulmans dans le même panier, c'est clair, mais il existe des radicaux qui sont inflitrés partout et notamment en France". Sur les 130 djihadistes Français qui pourraient être rapatriés de Syrie "vont-ils l'être?" se demande le Mosellan "sur les 130 djihadistes, peu vont retrouver le sol Français, c'est une guerre et dans une guerre, il y a des gens qui disparaissent"

Jean-Pierre Marongiu était l'invité de France Bleu Lorraine à 7h45 ce jeudi

InQarcéré de Jean-Pierre Marongiu est disponible au prix de 20€ aux éditions Nouveaux Auteurs

Choix de la station

France Bleu