Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean Zay au Panthéon : un homme politique majeur inconnu du grand public

-
Par , France Bleu Gironde

C'est un homme politique qui a marqué son époque, l'entre deux guerre. Député, puis ministre de l’Éducation et de la Culture, Jean Zay entre ce mercredi au Panthéon, tout comme trois autres résistants. L'avocat Gérard Boulanger a écrit sa biographie. Il était l'invité de France Bleu Gironde ce mercredi matin.

Jean Zay
Jean Zay © Radio France

Quatre grandes figures de la résistance française font leur entrée au Panthéon. Deux femmes et deux hommes, qui entrent dans le cercle très fermé des grandes personnalités Françaises : Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay . L'avocat bordelais Gérard Boulanger fera partie des invités à la cérémonie. Il est l'auteur d'une biographie sur "Jean Zay, la République assassinée " , chez Calmann Lévy. il était l'invité de France Bleu Gironde ce mercredi matin.

"Jean Zay est un authentique résistant, mais il ne faisait partie d'aucune mémoire dominante dans l'immédiate après-guerre. Il n'était ni gaulliste, ni communiste, ni socialiste. Il n'était revendiqué par aucun mouvement de résistance, il n'a pas été déporté. Il n'entrait dans aucune case. C'est pour cela qu'il est peu connu."

Or, c'est un homme politique majeur pendant l'entre deux guerres, député, puis ministre de l'Education Nationale, et de la Culture et des beaux-arts . On lui doit notamment l'école obligatoire jusqu'à 14 ans, les cours de sports ou le festival de Cannes.

"Il a été un très grand ministre de l'Education Nationale, on a dit que c'était un nouveau Jules Ferry. Il a démocratisé et modernisé l'éducation à son époque : l'obligation scolaire jusqu'à 14 ans, les cours de sports, la médecine scolaire, le bibilobus, c'est lui."

"Comme ministre des beaux-arts, il y a surtout eu la création du festival du Cannes, la première manifestation culturelle au monde en terme de chiffre d'affaire, et la troisième la plus médiatisée".

A LIRE AUSSI

Hollande célèbre au Panthéon quatre figures de la RésistanceJean Zay au Panthéon : une fierté pour les collégiens de Biganos

"Jean Zay est un authentique résistant, mais il ne faisait partie d'aucune mémoire dominante"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess