Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jérémie Chapuis, un Bisontin rentré du Népal nous raconte comment il a vécu le tremblement de terre

-
Par France Bleu Besançon

Jérémie Chapuis, randonneur bisontin, était au Népal au moment du séisme du 25 avril. Il se trouvait à près de 4.000 mètres d'altitude quand il a ressenti les premières secousses.

Dans le village de Khumjung, où vit la famille de Jeremie et Ngima Yangjee, 90% des maisons sont endommagées.
Dans le village de Khumjung, où vit la famille de Jeremie et Ngima Yangjee, 90% des maisons sont endommagées. © Radio France - Jérémie Chappuis

Jérémie Chapuis était au Népal depuis le 14 avril pour un un trek dans la vallée de l'Everest. Le 25 avril, jour du tremblement de terre, il était en visite dans sa belle famille à Khumjung, un petit village situé à 3.900m d'altitude. Installé dans une petite maison de pierre, il regardait un film avec sa belle-famille sur son téléphone lorsque le séisme s'est déclenché.

"Je m'en souviendrais toute ma vie, car on était tous bien tranquille et en l'espace de deux secondes, ma vie a basculé. On est vite sorti de la maison et ça a commencé à s'écrouler derrière nous. Dans ce village, il n'y a pas eu de victimes mais je me souviens encore des regards de peur et d'effroi de tous les habitants. 

Dans le village de Khumjung, où vit la famille de Jeremie et Ngima Yangjee, 90% des maisons sont endommagées.
Dans le village de Khumjung, où vit la famille de Jeremie et Ngima Yangjee, 90% des maisons sont endommagées. © Radio France - Jérémie Chappuis

 

Jérémie poursuit son récit : "Mon beau-père n'était pas dans le même village. Une fois les premières secousses passées, j'ai marché pendant sept heures sous la pluie et parfois sous la neige et je l'ai retrouvé sain et sauf. "

Le Bisontin est rentré ce mercredi et a retrouvé sa femme d'origine népalaise à Besançon. Avec des amis coureurs, ils viennent de créer une association pour aider le village. A l'occasion du Trail des forts de Besançon, ce week-end, l'association va projeter un film documentaire sur le Népal. Ce sera samedi, à la Rodia de Besançon à 17h et 18h30. L'entrée est à 10€. Une marche sera aussi organisée le 23 mai et l'association vendra bientôt divers produits. Toutes les infos sur la page Facebook "Les traileurs solidaires"

 

 

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess