Société

Jérôme sans-abri à Strasbourg "la lecture me permet de faire abstraction" face au froid

Par Romane Porcon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mardi 17 janvier 2017 à 19:10

Jérôme, sans abri, passe des heures à la médiathèque André Malraux à Strasbourg pour bouquiner au chaud
Jérôme, sans abri, passe des heures à la médiathèque André Malraux à Strasbourg pour bouquiner au chaud © Radio France - Romane Porcon

Jérôme est sans-abri depuis 5 ans à Strasbourg. Il dort sous un pont, son premier réflexe le matin est de lire près du canal pour faire abstraction du reste. L'hiver pour éviter le froid et s'occuper il passe ses journées au chaud à la médiathèque. Un havre de paix entre lecture, sofas et télévision

Tous les matins c'est la même routine, Jérôme 33 ans, se réveille le long des quais. La première chose à faire et de s'activer pour ne pas attraper froid : "Si je reste dans le duvet je risque de tomber malade donc je sors je m'habille chaudement deux trois vestes, deux trois pantalons. Et après je me mets à un endroit du canal qui n'est pas trop venté, je bouquine le long du canal. Quand j'en ai marre, que j'ai un petit peu froid, je fais un petit tour en ville je vais voir d'autres collègues qui sont à la rue, le fait de discuter on y pense un peu moins."

Trouver un peu de chaleur mais aussi de la lecture à la médiathèque

Pour faire passer le temps aussi, il se rend à la médiathèque André-Malraux de Strasbourg chaque midi. Son endroit préféré pour trouver un peu de chaleur mais aussi de la lecture : "C'est la lecture qui me permet de faire abstraction de tout ça en fait, ça me permet de m'évader ou quand j'ai pas assez dormi la nuit j'en profite qu'il y ait des fauteuils pour dormir un peu". À la médiathèque, les sans-abri sont nombreux à venir profiter des livres mais aussi des télévisions et des ordinateurs mis à la disposition de tous gratuitement.

Jérôme n'est pas le seul sans-abris à la médiathèque, beaucoup viennent se changer les idées au chaud

A la médiathèque, des télévisions et des ordinateurs permettent aussi aux sans-abris de passer le temps à l'abri.  - Radio France
A la médiathèque, des télévisions et des ordinateurs permettent aussi aux sans-abris de passer le temps à l'abri. © Radio France - Romane Porcon

D'autant qu'ici il a l'impression d'être un lecteur comme les autres : "J'ai l'impression qu'à la médiathèque les gens ils nous jugent pas, ils nous regardent ils nous disent bonjour il n'y a pas de jugement. Alors qu'à la gare, ils nous regardent bêtement ou ils sont carrément indifférents, ça fait pas forcement plaisir." Alors Jérôme profite de la médiathèque jusqu'à sa fermeture, une parenthèse dans sa journée, avant de retourner dans le froid.

Témoignage de Jérôme, sans-abri à Strasbourg depuis 5 ans. Face au froid, les livres lui tiennent compagnie