Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Jets de mégots, dépôts sauvages : les Toulousains de plus en plus verbalisés en cas d'incivilités

-
Par , France Bleu Occitanie

Développée en 2018, la brigade contre les incivilités sensibilise les Toulousains pour faire reculer les incivilités. Outre la prévention, les sanctions sont également de plus en plus nombreuses. En un an, le nombre de PV dressés par cette brigade et par la police municipale de Toulouse a doublé.

Une hydrodécapeuse en action. La Métropole toulousaine va en acquérir 4 supplémentaires (7 au total).
Une hydrodécapeuse en action. La Métropole toulousaine va en acquérir 4 supplémentaires (7 au total). © Radio France - Clémence Fulleda

Toulouse - France

Comment rendre Toulouse plus propre, éviter les cartons et les poubelles sur les trottoirs, les mégots et les chewing-gums par terre, les crottes de chien ?
Depuis janvier 2018, la Métropole de Toulouse a développé une brigade contre les incivilités.

La brigade : un rôle d'abord préventif

Composée de 18 agents, cette brigade patrouille essentiellement dans l'hyper-centre de Toulouse.

Son rôle est d'abord préventif : il s'agit par exemple de rappeler aux Toulousains qu'un mégot jeté par terre peut polluer 500 litres d'eau.

On est intervenus rue Bayard plusieurs fois auprès de lycéens et de salariés d'entreprises qui jetaient leurs mégots. C'était essentiellement de la communication et on a vu les comportements changer, même si tout n'est pas réglé. —Céline, chef de la brigade contre les incivilités

Toulouse Métropole a fait de la lutte contre les jets de mégots l'une de ses priorités jusqu'en 2020. 50 000 cendriers de poche ont ainsi été distribués dans 300 tabac depuis février dernier. 

D'ici l'an prochain, 200 nouvelles poubelles avec éteignoirs devraient être installées dans l'espace public, avec des affichettes où l'on peut lire "Ici, le meilleur endroit pour écraser son mégot". Au total, il y a plus de 6 000 corbeilles de ce genre à Toulouse.

300 affichettes de ce genre sont installées dans les rues de Toulouse près des corbeilles dédiées aux cigarettes - Aucun(e)
300 affichettes de ce genre sont installées dans les rues de Toulouse près des corbeilles dédiées aux cigarettes - Twitter d'Emilion Esnault

Reportage auprès de la brigade contre les incivilités :

Reportage de France Bleu Occitanie dans les rues de Toulouse avec la brigade contre les incivilités

Quatre fois plus de PV en deux ans

Mais la prévention ne suffit pas toujours... La brigade contre les incivilités peut donc dresser un procès verbal, qui est ensuite transmis à l'officier du ministère public, puis un juge prononce une peine. La police municipale toulousaine, elle, peut mettre directement des amendes.

Ainsi, en 2018, ce sont 1677 PV ou timbre amendes qui ont été dressés par la brigade et la police municipale. Au 31 juillet 2019, il y a en avait déjà 1682, soit plus que la totalité de l'an dernier.

En deux ans, le nombre de PV a été multiplié par quatre, et cela fonctionne, on voit que dans les rues où l'on passe et on repasse il y a des améliorations. Et le bouche-à-oreille fonctionne. —Emilion Esnault, vice président de Toulouse Métropole en charge de la coordination de la propreté

Le montant gagné par la Métropole grâce à ces PV n'a pas été communiqué.

68 euros pour un mégot jeté par terre

Si vous êtes pris en flagrant délit en train de jeter votre mégot par terre, vous risquez une amende forfaitaire de 68 euros. 

Elle peut monter à 450 euros pour les dépôts sauvages, autre priorité de Toulouse Métropole.

40 000 dépôts sauvages sont constatés chaque année sur le territoire, soit en moyenne 110 par jour, selon la collectivité. Alors qu'il est interdit de déposer des encombrants à même le sol sans prise de rendez-vous, il faut rappeler que les Toulousains bénéficient d'un service gratuit d'enlèvement de ces encombrants en appelant Allô Toulouse au 05 61 22 22 22.

Pour quelle efficacité ?

Malgré les efforts déployés par Toulouse Métropole, les Toulousains rencontrés par France Bleu Occitanie ne sont pas tous convaincus. Beaucoup ont l'impression que les rues ne sont pas plus propres qu'avant. 

Ecoutez les : 

Reportage auprès de Toulousains

Une brigade critiquée par la Ligue des droits de l'Homme

Par ailleurs, la Ligue des droits de l'homme a saisi en juillet 2018 le tribunal administratif pour demander la suppression de cette brigade.

L'association considère, au vu de la loi, que les agents ne devraient pas évoluer en civil mais en uniforme clairement identifiable par la population. 

L'élu Emilion Esnault répond : "Nos agents sont en civils afin de pouvoir faire du flagrant délit et pour protéger leur identité. L'ancienne mairie avait déjà assermenté certains agents en ce sens, pour moi nous sommes dans les clous."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu