Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

Attaque à Strasbourg : au moins trois morts, le tireur en fuite identifié et activement recherché

Société

Mobilisation des lycéens à Marseille : jets de pierres contre grenades lacrymogènes

jeudi 6 décembre 2018 à 20:40 Par Pauline Renoir, France Bleu Provence

3.000 lycéens accompagnés d'étudiants et d'enseignants ont manifesté jeudi entre la gare Saint-Charles et le Vieux-Port de Marseille. La plupart dans le calme avec la volonté de faire reculer le gouvernement sur ses réformes de l'enseignement. Mais des des casseurs ont fait dégénérer l'événement.

3 000 lycéens manifestent à Marseille contre les réformes de l'enseignement supérieur.
3 000 lycéens manifestent à Marseille contre les réformes de l'enseignement supérieur. © Radio France - Pauline Renoir

Marseille, France

De nombreux débordements ont émaillé les manifestations de lycéens à Marseille jeudi. Les cortèges "contre ParcourSup et contre la casse sociale après le bac" n'ont pas eu la chance de défiler dans le calme bien longtemps. Dès 9h du matin, des jeunes ont mis le feu aux poubelles devant plusieurs établissements, comme le lycée Périer, le lycée Jean-Perrin. Une voiture a brûlé près de la gare Saint-Charles. Une lycéenne est légèrement blessée à la tête. 

Jets de pierres contre gaz lacrymogènes

Parmi les 3.000 manifestants pacifiques, une centaine de casseurs ont lancé des pierres sur les CRS selon la police. Les forces de l'ordre ont répliqué à coups de gaz lacrymogènes. Quinze camions de CRS se sont installés autour de la gare Saint-Charles vers midi, au plus fort des débordements. 

Lycées fermés par précaution et établissements bloqués

Les lycées Saint-Charles, Victor Hugo et Saint-Exupéry sont restés fermés par précaution sur décision du rectorat.  D'autres lycées ont été bloqués par les manifestants  : Marie Curie, Thiers, Montgrand. Vendredi, le lycée Saint-Exupéry reste fermé sur décision de l'Académie.