Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Paris 2024

JO de Paris : Tony Estanguet à Metz pour signer le label "Terre de jeux 2024" avec le Grand Est

Le président du comité d'organisation des JO Paris 2024, le Béarnais Tony Estanguet, va signer, ce vendredi matin à Metz, le label "Terres de jeux" avec la région Grand Est. Un label qui va être décliné en 50 actions.

Tony Estanguet avec le président de la région Grand Est, Jean Rottner
Tony Estanguet avec le président de la région Grand Est, Jean Rottner © Radio France - Cécile Soulé

Metz, France

Le triple champion olympique de canoë Tony Estanguet, qui est aussi président du comité d'organisation des Jeux olympiques Paris 2024, est à Metz depuis jeudi soir. Il va signer, ce vendredi matin, le label "Terre de Jeux 2024" avec la région Grand Est. C'est la quatrième région de France à signer ce label avec le comité olympique, 500 villes l'ont déjà signé et 24 départements.

Le Grand Est est une région très sportive avec beaucoup de champions, passés et futurs"

Dans le Grand Est, ce label va être décliné en 50 actions : la région s'engage à célébrer les JO et à encourager la pratique du sport. Et selon Tony Estanguet, nous avons chez nous des arguments à faire valoir : "Le Grand Est est très légitime, c'est une région très sportive avec beaucoup de champions, passés et futurs, une vraie culture sportive, une politique sportive ambitieuse avec un conseil régional qui se mobilise pour mieux accompagner les sportifs de haut niveau - 98 athlètes bénéficient de cet accompagnement, mais aussi pour le sport pour tous".

De bons souvenirs à Metz

L'ancien champion a d'ailleurs gardé de bons souvenirs de Metz : c'est ici qu'il a remporté l'une de ses premières compétitions de haut niveau. "Le stade d'eau vive permet de se préparer dans de bonnes conditions. Je le sais parce que j'y ai gagné un titre de champion du monde universitaire, avant mes premiers Jeux, en 1998. A l'époque, je n'avais pas de lignes sur mon palmarès international : c'est donc un peu le début de l’histoire !"

Le comité olympique Paris 2024 dira dans les prochains mois quels sont les équipements sportifs retenus dans les régions pour accueillir les préparations des sportifs sélectionnés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu