Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Jeux Olympiques de Rio 2016

Jeux Olympiques de Rio : la handballeuse sarthoise Manon Houette à "300%"

samedi 30 juillet 2016 à 8:56 Par Marie Mutricy, France Bleu Maine

La handballeuse sarthoise Manon Houette vit "un rêve, un honneur" en participant aux Jeux Olympiques de Rio dont la cérémonie d'ouverture aura lieu le 5 août. La jeune femme n'est "que la doublure" de la capitaine de l'équipe de France de hand, mais elle est à "300%".

La Sarthoise Manon Houette est l'ailière gauche remplaçante de l'équipe de France de handball pour les Jeux Olympiques de Rio
La Sarthoise Manon Houette est l'ailière gauche remplaçante de l'équipe de France de handball pour les Jeux Olympiques de Rio © Maxppp - Fred Haslin

Manon Houette n'est que la doublure de la capitaine de l'équipe de France de handball féminin, mais l'ailière gauche est à "300%". La Sarthoise participe à ses premiers Jeux Olympiques à Rio, à partir du 5 août. France Bleu Maine l'a joint avant son départ pour le Brésil.

A LIRE AUSSI | France Bleu suit tous les Français qualifiés aux Jeux Olympiques de rio

Doublure, mais pas figurante

Alors certes, elle n'est pas titulaire du poste d'ailière gauche de l'équipe de France. Mais elle n'entend pas faire de la figuration : "Je sais précisément ce qui m'attend. Je suis la doublure de Siraba [Dembélé - la capitaine de l'équipe de France], en équipe de France depuis 10 ans (...). Moi derrière, j'ai pas non plus comme objectif de seulement faire de la figuration. Le but c'est aussi que quand je vais faire des rentrées, je vais m'exprimer à 300% ! C'est ça mon objectif", peu importe le temps de jeu qu'on lui accorde.

Elle bénéficie de l'expérience des "anciennes"

La joueuse de 24 ans, dont les parents habitent toujours à Sillé-le-Guillaume trépigne d'impatience. Après un mois et demi de préparation entre Capbreton dans les Landes, Contrexeville dans les Vosges et Roissy, et trois matches amicaux en Norvège, "on a hâte que ça commence". Et tant pis si les installations ne sont pas complétement terminées à Rio : "Même si les douches sont froides, on s'en fiche, on est en mode peu importe, on part à l'aventure ensemble !" raconte Manon Houette. Et elle bénéficie de l'expérience des cadres de l'équipe. "par exemple, elles nous disent que dans le village olympique, il ne faut pas s'éparpiller. Et sur le terrain elles nous donnent beaucoup de conseils dans le jeu, de manière à ce qu'on soit plus sereine. C'est génial d'être dans une équipe comme ça".