Société

JO 2024 à Paris : les jeunes athlètes du Cercle de l'aviron de Nantes en rêvent

Par Sarah Vildeuil, France Bleu Loire Océan jeudi 14 septembre 2017 à 4:20

Des élèves du Cercle de l'Aviron de Nantes, sur l'Erdre.
Des élèves du Cercle de l'Aviron de Nantes, sur l'Erdre. © Radio France - Sarah Vildeuil

Les Jeux olympiques auront lieu en France dans sept ans ! Au club d'aviron de Nantes, les jeunes sportifs commencent à y penser. Ils ont encore en tête la médaille de bronze du Nantais Guillaume Raineau l'an dernier à Rio. Certains rêvent de l'imiter, devant le public français.

Les élèves sortent les embarcations et les rames. L'entraînement va bientôt commencer pour Lisa-Marie et ses camarades. 2024, c'est encore un peu loin. Mais ses yeux pétillent quand elle pense aux Jeux olympiques en France. "Je m'y vois déjà ! Je sais que c'est beaucoup de travail, mais j'aimerais bien essayer, dit Lisa-Marie en souriant. Y participer, ce serait un grand rêve. Et même seulement voir les compétitions ce serait génial." Elle s'entraîne au moins dix heures par semaine comme Mathilde, qualifiée pour les championnats de France en octobre prochain: "Ah non ce n'est pas suffisant", rigole-t-elle.

Une séance d'entraînement au Cercle de l'Aviron de Nantes.  - Radio France
Une séance d'entraînement au Cercle de l'Aviron de Nantes. © Radio France - Sarah Vildeuil

Tous les quatre ans, l'entraîneur Brice Huaulmé regarde les JO dans son canapé. Mais en 2024, il sera sûrement au bord de l'eau pour encourager ses athlètes. "Il y a des graines de champions. Après, aller jusqu'aux Jeux olympiques, c'est encore un autre stade. Je leur souhaite d'y aller ! Mais le chemin est encore un peu long."

Brice Huaulmé, entraîneur (au centre) donne les consignes à ses élèves.  - Radio France
Brice Huaulmé, entraîneur (au centre) donne les consignes à ses élèves. © Radio France - Sarah Vildeuil

Quatre médailles

Dans l'histoire du club, il y a quatre médaillés olympiques. Bernard Coupé, président depuis 23 ans, a vu des champions gravir les échelons. Il se souvient encore avec émotion d'Yves Hocdé, médaillé d'or en 2000. "Quand il était gamin, il m'avait dit un jour: "Bernard je serai champion olympique." Je lui avais dit :" Mon p'tit père, de l'eau aura le temps de couler sous les ponts!", raconte Bernard Coupé, songeur. Sa voix sanglote: "Et quand il est revenu de Sydney, à la gare, avec la médaille autour du cou, pour moi ça a été, énorme !" Et sa joie sera encore plus grande si un membre du club gagne une médaille, en France.

Bernard Coupé, président du Cercle de l'Aviron de Nantes depuis 1994.  - Radio France
Bernard Coupé, président du Cercle de l'Aviron de Nantes depuis 1994. © Radio France - Sarah Vildeuil