Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

JO 2024 - Surf : candidature commune pour Hossegor, Capbreton, Seignosse et Biarritz

lundi 1 octobre 2018 à 15:15 Par Paul Ferrier, France Bleu Gascogne et France Bleu Pays Basque

C'est donc officiel. Le département des Landes confirme ce lundi qu'il y aura finalement une candidature commune de Biarritz, Capbreton, Hossegor et Seignosse pour les épreuves de surf des JO 2024.

Le surfeur professionnel Jérémy Florès à Hossegor.
Le surfeur professionnel Jérémy Florès à Hossegor. © Maxppp - Laurent Masurel

Hossegor, France

La côte sud des Landes et Biarritz ensemble pour tenter de décrocher les épreuves de surf pour les JO 2024. C'est ce que confirme ce lundi le département des Landes dans un communiqué de presse :  

Le Département des Landes, la communauté de communes MACS, Hossegor, Capbreton, Seignosse et Biarritz s’associent pour présenter une candidature commune, au sein du cœur historique du surf, afin d’accueillir les épreuves de surf des JO de Paris 2024. Cette candidature offre le plus beau terrain de jeux qui soit en Europe avec 30 kilomètres de plages,  15 spots mondialement connus, un environnement 100% naturel adossés à un savoir-faire incontestable en matière d’organisation de grands événements mondiaux." Communiqué de presse du département des Landes

"Quand on est regroupé, on est plus fort", dit le maire de Capbreton

Face à la candidature désormais basco-landaise, il y a surtout la concurrence de Lacanau-Bordeaux Métropole, autre candidat sérieux. Et c'est sans doute pour être plus fort face à ce concurrent que les villes ont choisi de s'unir. C'est ce que confirme Patrick Laclédère, le maire de Capbreton : "Pour être costaud face à eux ... c'est pour mettre tous les atouts de notre côté.". Et Biarritz, c'est un atout important. "Il est évident de dire que l'image de Biarritz est un éléments important pour nous, poursuit le maire de Capbreton. C'est en additionnant les avantages que nous pouvons mettre en avant, je rappelle que c'est à Hossegor que sont organisé les Pro France. Nous avons nous aussi beaucoup d'avantages qu'il faut valoriser comme l'expérience de l'organisation de grandes compétitions internationales". 

Reste à savoir si le surf sera bien une discipline olympique en 2024. Pour cela il faudra attendre la fin des jeux Olympique au Japon en 2020. Mais avant cela les instances olympiques donneront un cahier des charges aux différents candidats. Il devrait être reçu au printemps 2019.