Société

JO PARIS 2024 : les réactions des Auvergnats Romain Bardet et Renaud Lavillenie

Par Charlotte Jousserand, France Bleu Pays d'Auvergne jeudi 14 septembre 2017 à 16:23

La France a désormais sept ans pour organiser les Jeux d'été
La France a désormais sept ans pour organiser les Jeux d'été © Maxppp - Thomas Padilla

Paris a été choisie sans surprise à Lima ce mercredi soir pour accueillir les Jeux Olympiques en 2024. Le cycliste Romain Bardet et le perchiste Renaud Lavillenie réagissent.

Dans sept ans, c'est désormais officiel, Paris accueillera les Jeux Olympiques d'été. Décision sans surprise puisque Paris était la seule ville candidate. Les 84 membres du CIO présents à Lima, au Pérou, ont validé à l'unanimité, mercredi soir, le texte qui accorde les Jeux à Paris en 2024.

Renaud Lavillenie : "Mon objectif c'est de pousser au maximum"

Renaud Lavillenie se voit déjà dans le Stade Olympique en 2024. Le perchiste clermontois a 30 ans cette année, il aura 37 ans donc pour les Jeux et ce n'est pas une raison pour lui d'arrêter. Il estime que l'objectif "c'est clairement d'être sur le terrain, c'est un gros challenge. J'ai vu par le passé que des perchistes à 38 ans étaient capables d'être compétitifs donc il n'y a pas de raison que je ne puisse pas le faire".

J'ai vu par le passé que des perchistes à 38 ans étaient capables d'être compétitifs

Renaud Lavillenie : "l'objectif c'est d'être sportif devant son public en 2024" - Radio France
Renaud Lavillenie : "l'objectif c'est d'être sportif devant son public en 2024" © Radio France - Géraldine Marcon

Romain Bardet : "j'espère être de la partie d'une manière ou d'une autre"

Romain Bardet a accueilli la nouvelle avec joie : "c'est super en tant qu'amoureux du sport que je suis". Pour le cycliste brivadois, la préparation des Jeux pendant les sept prochaines années va entraîner "une montée en puissance progressive, une émulation autour du sport, dans les écoles, au niveau de l'éducation".

Est-ce-que je ferais toujours du vélo en 2024 ?

Concernant sa participation aux Jeux Olympiques, le cycliste brivadois reste prudent : "il y a beaucoup d'interrogations, est-ce-que je ferais toujours du vélo en 2024 ? Est-ce-que je serais devenu sprinter d'ici là ? En tout cas, j'essaierai d'y être d'une manière ou d'une autre".

Romain Bardet : "Cela peut vraiment contribuer à mettre le sport au cœur de notre société" - Radio France
Romain Bardet : "Cela peut vraiment contribuer à mettre le sport au cœur de notre société" © Radio France - Jean-Pierre Morel