Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Joigny : plus de 5200 km à pied contre la maladie de Ménière

lundi 2 novembre 2015 à 20:01 Par Benoît Jacobo, France Bleu Auxerre

Il prévoit de marcher plus de 5200 km, en partant de Joigny. Le Jovinien Jacques Lepourcelet prépare un tour de France à pied, pour mieux faire connaître la "maladie de Ménière", qui provoque vertiges et bourdonnements. Mais il est loin d'avoir bouclé son budget.

Jacques Lepourcelet est atteint de la maladie de Ménière depuis 30 ans
Jacques Lepourcelet est atteint de la maladie de Ménière depuis 30 ans - Benoît Jacobo

Joigny, France

La vie de Jacques Lepourcelet a basculé il y a 30 ans. En pleine journée, il est soudain pris de vertiges, et entend des sifflements et des bourdonnements.

_"Parfois je me réveille avec des petits oiseaux, confie-t-il _. C'est assez étrange, mais j'ai des cui-cui dans l'oreille droite. Au début, c'est très flippant, on a du mal à s'y faire. On est déstabilisé

"J'ai des cui-cui dans l'oreille droite"

Lutter contre le repli sur soi

Et c'est bien pour lutter contre ce repli sur soi, pour rencontrer d'autres malades, que le Jovinien s'est lancé ce défi. "Pour moi, ça a un sens sportif et thérapeutique. Je crois qu'à un moment donné, il faut se mettre des coups de pied aux fesses. Se dire "je vais être plus fort que toi Ménière, et tenter de vivre à peu près normalement".

"Je vais être plus fort que toi Ménière"

Jacques Lepourcelet compte marcher seul, montre GPS au poignet, et loger chez l'habitant. Ces 7 mois sur la route lui coûteront 12 000 euros environ. Mais il est encore loin d'avoir bouclé son budget (NDLR : il avait récolté un peu plus de 1000 euros début novembre). "J'ai l'impression que les gens n'accrochent pas. J'essaye de me bagarrer moi-même, je vais dans les supermarchés, les grandes surfaces de sport... Autrement, je ne sais pas, je ferai un crédit ! J'ai tellement programmé au jour le jour ce parcours, qu'il n'y a plus rien qui puisse me démotiver.". "

"Plus rien qui puisse me démotiver"

Le départ est déjà fixé : ce sera le 1er avril, de Joigny.

Si vous voulez faire un don et soutenir Jacques Lepourcelet dans son projet, rendez-vous sur le site de financement participatif ulule.com.