Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jonathan Kubler, le couvreur mosellan sur le toit du monde, a atteint le sommet de l'Everest

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Jonathan Kubler, artisan mosellan et alpiniste, a atteint le plus haut sommet du monde , à 8 849 mètres d'altitude en Himalaya , dans la nuit de samedi à dimanche au Népal. Un défi que s'était lancé ce couvreur de profession qui vit à Montigny-les-Metz, parti le 1er avril dernier.

Jonathan Kubler le 7 mai 2021 [ Facebook]
Jonathan Kubler le 7 mai 2021 [ Facebook] - Da Dendi Sherpa [ Facebook ]

Jonathan Kubler, alias John Horn pour son pseudonyme d'alpiniste, a atteint ce dimanche le plus haut sommet du Népal et du monde, l'Everest, qui culmine à 8849 mètres d'altitude en Himalaya. Cet artisan mosellan avait lancé une cagnotte pour financer ce voyage et réaliser ce défi qui lui tenait à cœur.

Parti pour le Népal le 1er avril dernier, le Mosellan a passé plusieurs semaines acclimatation en approche du sommet à travers la chaîne himalayenne, encadré par une agence touristique népalaise spécialisée. Il avait atteint le camp de base de l'Everest, à 5 364 mètres d'altitude, le 15 mai dernier. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Son ultime ascension vers le sommet a été reportée de 24 heures ce samedi, en raison des conditions climatiques extrêmes : « Nous avons survécu à une nuit en enfer. Les vents étaient déchaînés contre notre tente. 150 km/h. « Dormis » à 4 dans une tente de 2. Nous sommes assoiffés et affamés. Objectif de la journée s’hydrater en faisant fondre de la glace, manger et préparer de l’eau pour le push. Départ vers 20 heures heure locale soit 17 heures en France. Ça y est on va le faire les amis !!! » écrivait-il sur sa page Facebook samedi matin. 

Le Mosellan entame désormais sa descente et poursuivra ensuite son aventure à l'ascension du Lhotse I, un sommet voisin situé à 8 516 mètres d'altitude. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess