Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Les migrants ne doivent pas être bloqués à la frontière entre l'Italie et la France", selon l'eurodéputé José Bové

lundi 30 avril 2018 à 8:34 Par Marion Chantreau, France Bleu Azur et France Bleu

Une cinquantaine de militants entament ce lundi une marche de 1 400 km depuis Vintimille jusqu'à Calais pour sensibiliser à la cause des migrants. José Bové, député européen écologiste va marcher ce lundi de Vintimille à Breil-sur-Roya, il est l'invité de France Bleu Azur.

Le député européen José Bové en visite à Vintimille pour lancer une marche de solidarité pour les migrants
Le député européen José Bové en visite à Vintimille pour lancer une marche de solidarité pour les migrants © Maxppp - Jean François Ottonello

Pendant deux mois, des citoyens, membres d'associations, de syndicats, et de partis politiques participent à une "marche citoyenne et solidaire". Ils vont parcourir à pied une soixantaine de villes pour promouvoir l'accueil des demandeurs d'asile.  La première étape part ce lundi de Vintimille à Breil-sur-Roya

"Notre objectif c'est la fraternité"

L'eurodéputé Europe-Ecologie-Les Verts, José Bové, participe à cette première étape depuis Vintimille. "C'est un moment très important pour promouvoir la fraternité, l'aide aux migrants qui risquent leur vie en traversant la montagne, la mer."

José Bové a rendu hommage aux hommes et aux femmes qui, dans la vallée de la Roya, soutiennent, orientent, et secourent les migrants qui arrivent. "Il ne faut pas que les migrants soient bloqués dans la vallée ou à une frontière, il faut travailler au niveau européen sur leur accueil."

José Bové a également fortement regretté que certaines personnalités politiques, notamment des Alpes-Maritimes, attisent la haine contre les migrants "comme le député Eric Ciotti qui parle des migrants comme des envahisseurs.

L'invité de France Bleu Azur : José Bové

L'eurodéputé est revenu aussi sur ces militants d'extrême droite, membres de Génération Identitaire, qui ont investi il y a dix jours le Col de l'Echelle, point de passage entre l'Italie et la France, pour "veiller" à ce qu’aucun clandestin ne puisse entrer en France. Dans le même temps, trois militants pro-migrants qui avaient participé à l'entrée en France de personnes sans papiers sont poursuivis en Justice : "enfermer des personnes qui ont fait preuve d'humanité, c'est insupportable. Être migrant, ce n'est pas un délit," a dit sur France Bleu Azur José Bové.

La marche solidaire qui part ce lundi de Vintimille est organisée à l'initiative de l'Auberge des Migrants.